Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

L'encyclopédie de la Fantasy

 
  Baudou, Jacques
Edition : Fetjaine 2009, 175 pages ISBN : 978-2-35425-134-5 24,90
 

Qu'est-ce que la fantasy ? Cette question est à présent très débattue en France, après pas mal d'années de rejet ou d'incompréhension du public français. Néanmoins, de nos jours même les universitaires commencent à s'y intéresser, ainsi que le démontre le colloque La fantasy en France qui s'est déroulé en juin dernier sur le campus de Villetaneuse - Parix XIII. Il était donc temps qu'un ouvrage s'y attelle à son tour. Jacques Baudou est loin d'être un inconnu en la matière. Critique littéraire du genre (et d'autres) dans le quotidien Le Monde pendant plus de dix ans, il est aussi auteur de maints essais et études dans les domaines du polar, de la science-fiction et, bien sûr, de la fantasy.

Mais pour la définir justement, Jacques Baudou va l'articuler sur trois aspects : Tolkien, l'avant-Tolkien et l'après-Tolkien. Car Tolkien n'en est pas l'inventeur, comme le pensent certains, même si la parution de son Legendarium a été déterminante pour toute une génération d'auteurs, et même la suivante, qu'ils l'affirment ou le nient et renient. D'après Baudou, la fantasy provient de maintes sources, dont font évidemment partie les contes de fées et les mythologies, mais auxquelles il conviendrait de rajouter certaines oeuvres médiévales de tradition arthuriennes ou shakespeariennes. De ces traditions orales ou écrites découlent les pensées de grands auteurs du 19ème ou 20ème siècles que sont George McDonald, Lord Dunsany ou les sans doute moins connus William Morris et Eric Rucker Eddison. Et dans un autre registre Lewis Caroll, James Barrie, Franck L. Baum apportent chacun une touche de merveilleux dans des histoires fortes qui restent de nos jours.

Et Tolkien là-dedans ? L'impact du Seigneur des Anneaux se mesure par le témoignage d'un certain nombre d'auteurs tels que Robin Hobb ou encore Terry Pratchett, Stephen Donaldson, Judith Tarr, Poul Anderson... Jacques Badou présente en un large chapitre l'oeuvre de Tolkien et ses dérivés. Il se montre par contre un peu enthousiaste avec Le commando des immortels de Christophe Lambert, que j'avais eu l'occasion de chroniquer ici-même voilà quelques mois. Passons...

Dans la suite de cette encyclopédie, l'auteur distingue plusieurs catégories de la Fantasy - à tort ou à raison, tout le monde n'ayant pas les mêmes critères de classement, certains préfèrent d'ailleurs ne pas cloisonner le genre ! On retrouve donc l'éternelle Héroic-Fantasy, symbolisée en premier lieu par Robert E. Howard et son fameux Conan le barbare, puis Baudou nous décrit la fantasy épique en appuyant sur le côté manichéen. Moins connues des néophytes sans doute est la fantasy urbaine, alors que la fantasy humoristique atteint des sommets avec Terry Pratchett et son fameux Disque-Monde, mais aussi Piers Anthony et ses Livres magiques de Xanth qui ont été longtemps épuisés, et maintenant réédités par Bragelonne, merci à eux. Notons que cette dernière, je ne l'aurais jamais appelée Light fantasy, mais passons une nouvelle fois.

D'autres fantasy que la fameuse école anglo-saxonne passe aussi au crible fin de l'essayiste : la française évidemment, mais aussi Michael Ende en Allemagne ou encore une fantasy plus orientale dans la péninsule arabique, en Inde ou encore vers la Chine et le Japon. Petit encart sur les manga en passant assez intéressant, et petit erratum à ce propos : Fly (La quête de Daï pour son titre réel) possède 37 volumes et non 27, mais nous pardonnons cette légère erreur évidemment !

Plus récemment, c'est de J.K. Rowling, de Philip Pullman et de leurs adaptations cinématographique qui donnent un sens à la fantasy actuelle. Enfin, Jacques Baudou fait un point sur les jeux de rôles au cours du temps, de Gary Gigax aux wargames en passant par Les livres dont vous êtes le héros dont je suis, on peut le dire, nostalgique et qui, osons l'avouer, sont précurseurs de beaucoup d'écrivains français exerçant dans la fantasy (le colloque cité plus haut en a fait mention).

Pour conclure, il est évidemment impossible de tout faire rentrer en 175 pages, et pour son rôle de tri et d'éclairage, Jacques Baudou s'en sort fort bien. En plus, cet album édité par Jean-Louis Fetjaine (tiens, un autre auteur de fantasy française dont je vous ai déjà parlé) est un bel objet, illustré de surcroit par la talentueuse Krystal Camprubi, dont les amateurs éveillés reconnaitront en page 85 un dessin déjà utilisé pour l'excellent roman graphique Toi, Lumière de ma nuit, co-écrit avec Christian Grenier. Et croyez-moi, le talent de Krystal est à la hauteur de l'enjeu. Je conclurai donc par dire que si le contenu n'est donc pas exhaustif, il me semble que tout bon amateur du genre se doit de le consulter, afin d'être - ou pas - en accord avec cette vision de la fantasy.

Ecrite par Garion, le 05 Novembre 2009 à 14:11 dans la rubrique Roman Documents .
Commenter cette chronique




Ecrit par Anonyme le 10 Novembre 2009

Je n'ai pas écrit les chapitres sur le jeu de rôle et le jeu vidéo qui sont l'oeuvre comme indiqué de Stéphane Beauverger.
Jacques Baudou

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb