Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Permanencs juridiques en droit du travail (solidaires08)
Ordonnances Macron sur le travail... ce qu’il faudra combattre ! (solidaires08)
Préparons la rentrée sociale (solidaires08)
Pour un Code du Travail protecteur des salarié.e.s, non à la loi travail XXL ! (solidaires08)
Conseil départemental : le PARI de se TAIRE ! (solidaires08)



 

Fort comme un dragon

 
  Haba
Edition : Haba De 2 à 4 joueurs
 

C'est bien connu, les dragons, en plus d'aimer dormir au chaud dans leur volcan à veiller sur leur trésor, aiment bien faire la course. Fort comme un dragon fait s'opposer jusqu'à quatre dragons qui vont devoir faire le tour du volcan le plus vite possible. C'est pas bien long un tour de volcan. Oui mais, il se peut qu'on ne faille pas qu'avancer.

Le jeu a un principe assez simple et ne prend vraiment pas beaucoup de place, ce qui est un avantage. On installe le plateau en cercle, qui représente le tour du volcan, puis on place face cachée les seize cartes qui vont nous permettre d'avancer. A son tour, le joueur prend une carte sur le plateau et la retourne, face visible. Si la créature représentée est la même que celle qui se trouve sur la case sur laquelle il est, alors il va pouvoir avancer. Il y a quatre types de créature et leur nombre varie sur la carte retournée, de un à trois. On avance du même nombre de cases que de créature sur la carte. Quand on a joué, on peut retourner une nouvelle carte, tout le temps que l'on avance ! Mais attention, des cartes de dragons squelettes peuvent faire reculer le dragon. Et quand on ne peut plus rien faire, on remet toutes les cartes retournées face cachée. Commence alors la partie " memory " du jeu pour essayer non seulement d'avancer mais d'avancer le plus vite possible. Il faut donc se souvenir de la première carte que l'on veut retourner, mais des autres ensuite aussi, en imaginant les combinaisons possibles, sachant qu'un dragon qui termine sur la case d'un autre dragon ne peut avancer et qu'il faut tomber pile sur son antre pour gagner.

D'un jeu simple et rapide, on se retrouve donc avec un jeu pour lequel il faut quand même se concentrer un rien. Parce que même si seize cartes à retourner ce n'est pas beaucoup, il faut quand même s'intéresser à ce que l'on fait pour gagner. De plus, la part de hasard est vraiment minime et seulement au début de jeu. D'ailleurs, un conseil, il vaut mieux ne pas commencer, comme ça on a une chance que quelque retourne une des cartes qui nous intéresse pour débuter sur les chapeaux de roue.

Un petit jeu très sympa, pour enfants, bien sûr, mais aussi pour les adultes.

Ecrite par WongLi, le 12 Juillet 2010 à 14:07 dans la rubrique Plateaux .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb