Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Evil game (Le Commandeur - Tome 6)

 
  Honaker, Michel
Edition : Fleuve Noir, Collection : Anticipation 1990, 190 pages ISBN : 2-265-04422-9
 

Archibald Wayne n'avait plus songé à sa charge depuis pas mal d'années. Du coup, il n'était pas préparé à ce qui lui arrivait. Et il se retrouvait maintenant enchaîné avec des chaines à un mur d'une geôle dont il ne savait rien. D'ailleurs, il ne savait pas non plus qui était son geôlier. Peut-être cela valait-il mieux. Son âme pourrait peut-être reposer en paix au moins.

Ebenezer Graymes avait eu un doute au début sur les rumeurs qui circulait dans le milieu très fermé qu'il fréquentait. Seulement, rapidement, il dû bien se rendre à l'évidence : Banshee Aviathan était de retour et avec lui ses plus noirs desseins. Pourtant, il avait été solidement enfermé dans l'Oeil, sous la Montagne Noire, par le maître de Graymes, John Neery en personne. Mais toute chose a une fin et Graymes était bien placé pour le savoir.

Cela lui donnait-il pour autant l'envie de ne rien faire ? C'était mal le connaître.

Alors qu'il était le troisième tome de la série quand il était sorti chez Media 1000, le voici en sixième position chez Fleuve Noir. Et je trouve que c'est une très bonne chose. Parce qu'il me semble qu'il faut que le Commandeur vivent quelques aventures (en tous cas plus que deux) avant d'aborder cette histoire et que le lecteur prenne la mesure de son univers pour apprécier ce qu'il se passe dans ce tome-ci. C'est vraiment un tome majeur de la mythologie du Commandeur, un pilier. Les choses qu'on y apprend sont vraiment capitales.

Par contre, j'avoue que j'avais préféré la toute fin de la version chez Media 1000. Mais c'est une question de goût. Cette fin-ci ouvre peut-être plus facilement vers les tomes suivants.

En tous cas une série que je ne me lasserais pas de recommander, ce tome-ci encore plus.

Ecrite par WongLi, le 18 Septembre 2008 à 19:09 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb