Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

De Niro's game

 
  Hage, Rawi
Edition : Folio 2010, 346 pages ISBN : 9782070402519 7,70
 

Bassam et Georges tuent le temps et n'hésitent pas à tuer pour protéger leur dernière arnaque d'un trop gourmand. Ils n'ont peur de rien et cela fait d'eux des recrues alléchantes pour la milice chrétienne. Dans un univers où tout est visuel (à croire que Bassam ne possède que des yeux - l'attrait  qu'exerce la photographie sur l'auteur y joue peut-être un rôle - et un estomac qui se rebelle sous l'effet de ses émotions), les bombes pleuvent, les cigarettes se consument à la chaîne, l'estomac, donc, de Bassam se vide, les fillettes et les mères expirent, les jeunes filles se dérobent, les yeux épient, les langues maudissent, les miliciens torturent et assassinent.

Bref, la guerre est à Beyrouth, tissant ses rêts indéfectibles autour de chacun des deux amis. Le titre original, De Niro's Game, s’en réfère aux scènes anthologiques de roulette russe de Robert de Niro dans le film Voyage au bout de l’enfer.

Citer Rawi Hage dans l'interview réalisée par Adeline Corrèze pour le site canadien lelibraire.org. me semble tout indiqué.
" Du point de vue idéologique, ils sont au-delà du cirque religieux, analyse l'auteur. Bassam ne croit pas, simplement. À ses yeux, tous les groupements religieux sont faux, rien de tout cela n'est réel. Georges lui, a encore l'espoir d’aider son pays, il cherche à évacuer sa colère, mais il n'est pas croyant non plus. "

Rawi Hage évoque Camus, dont la pensée occupe une place privilégiée dans Un parfum de poussière (De Niro's Game): " parce que l'existentialisme est un mouvement philosophique libérateur, qui permet de se défendre des groupes qui basent leur idéologie sur une morale religieuse. J'ai baigné dans une famille aux valeurs chrétiennes, mais je suis laïc. Ce qui m'a soustrait à toute emprise religieuse, ce sont les rencontres, les voyages, les études en art, les auteurs tels que Michel Foucault, Noam Chomsky, qui ne laissent pas d'autre choix que de s'ouvrir. "  

Mais vers où s'ouvrir quand un tel ouragan vous enserre ? Bassam a, lui aussi, sa réponse personnelle.

Ecrite par Cala, le 30 Mars 2010 à 10:03 dans la rubrique Roman Documents .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb