Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

World Embryo (Tome 4)

 
  Moriyama, Daisuke
Edition : Asuka 2008, 238 pages ISBN : 978-2-84965-287-9 7,95
 

Riku Amani se souvient de sa relation passée avec Amané. Lui et son père vivaient depuis huit ans déjà chez les deux soeurs Sasamori. Son père allait épouser Shizuru, enfin. Quant à lui, il aimait Amané, et ayant peur de sa relation avec le directeur de l'hôpital, M. Fûma, il lui a fait sa déclaration. Amané lui promet de répondre dès le lendemain. Mais elle n'en a pas eu l'occasion, puisque c'est ce jour là qu'à eu lieu le drame à l'hôpital, les flammes faisant leur travail. Et ce n'est pas voir les derniers moments de son âme qui ont pu faire oublier Riri, ni lui faire perdre l'espoir de la revoir.

Enfin, si l'on peut dire, ce nouvel opus de World Embryo commence par un flash back salvateur pour mieux comprendre qui était cette Amané qui obsède tant Riku, au point de mentir continuellement et de tricher sur les règles qui l'unissent à l'organisation. Il est de plus en plus persuadé que Neene, l'enfant sortie du cocon, est lié d'une façon ou d'une autre à Amané, comme le prouve le mail reçu tout au début de la série. Et quand ses ennemis disent en savoir plus sur la mort d'Amané, Riku les écoute, même s'il ne les suit pas ouvertement.

J'ai conscience que ces deux paragraphes ne vous auront pas tout expliqué ce qu'est World Embryo. Et c'est un tort, puisque cette série de shônen est sans doute la meilleure actuelle dans sa catégorie. Alors voilà un petit résumé de l'histoire. Un jour, Riku Amani reçoit un mail de son amie décédée. Curieux, il se rend dans l'hôpital où elle est morte et il y découvre des monstres. Il est sauvé in extremis par deux personnes, dont un de ses amis, qui sont des manipulateurs de Jinki. Une sorte de pouvoir magique née d'un noyau et qui permet de combattre ces monstres parasites appelés Kanshu.

Ces Kanshu naissent d'un seul individu, non identifié encore à ce jour, et se reproduisent par les ondes des téléphones portables. Ainsi quand tous les téléphones se mettent à sonner en même temps, il y a danger ! Si l'on décroche, on devient alors à son tour un Kanshu, perdant par là-même son humanité. Mais Riku, lui, trouve un cocon étrange dans l'hôpital. Et avant de se faire tuer par un des Kanshu, le cocon semble le sauver. Il le ramène alors chez lui et le met sous couveuse. Lorsqu'il éclot, un jeune bébé en sort. Elle montrera une croissance rapide sitôt qu'elle sera en contact avec les combats que devra faire Riku, devenu à son tour un manipulateur de Jinki.

Ce qui est intéressant dans cette série de Daisuke Moriyama, déjà auteur de l'excellent Chrno Cruisade dont je vous ai déjà parlé, c'est que le personnage principal n'est vraiment pas exempt de défauts. C'est un menteur de première et il ne cherche que ses propres intérêts, au détriment de ses partenaires qui le couvrent dans ses erreurs. À ce rythme, Arusigawa est la plus mal placée, possédant elle-même un secret qu'elle ne veut absolument pas dévoiler. Pourtant on en apprend plus dans ce quatrième volume.

Bref, j'ai vraiment avalé les quatre tome de World Embryo à la suite. C'est excellent de ne pas savoir réellement ce qu'il en est, entre ennemis, combattants, quels secrets se cache sous les jinkis, qui est leur chasseur et pourquoi chasse-t-il. Une série que je ne peux que vous recommander chaudement !

Ecrite par Garion, le 20 Novembre 2008 à 12:11 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb