Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Vipère masquée

 
  Bertherat, Marie
Edition : Mango, Collection : Chambres noires 2010, 296 pages ISBN : 978-2-7404-2738-5 9
 

Quel adolescent n'a pas rêvé de se transformer en héros et de résoudre des mystères ? C'est le cas de Lou, élève au Lycée Jules Verne à Port d'Amar. Elle profite de ses temps libres pour seconder son oncle Constantin, ancien policier. Aidé d'un troisième larron Stan, génie de l'informatique, ils vont là où les enquêteurs n'ont pas su trouver la vérité : en toute sympathique collaboration bien sûr.

Dans ce volume, deux enquêtes sont exposées : vipère masquée et l'affaire Cornelius. Lors de la première, la bibliothécaire du lycée est retrouvé assassinée, empoisonnée par du venin de serpent. Or ce n'est pas le premier meurtre de ce genre et les policiers sont mis sur la piste d'un serial killer. Pour l'affaire Cornelius, une vieille dame, actrice de théâtre, est tuée suite à un coup de feu, accessoire de sa dernière pièce. Pour une enquête en huit clos, les suspects sont nombreux et les mobiles tous aussi plausibles. Cependant, j'ai préféré la première énigme qui me semble plus complexe et sujette à de nombreuses pistes. Les faits semblent plus proches de la réalité contrairement à la mise en scène dans l'affaire Cornelius.

Des enfants mènent l'enquête, ce qui n'est en soi pas très original. Le club des cinq est notamment une série où des adolescents résolvent des mystères, traquent des suspects. Ce qui est intéressant ici, c'est que Lou et Stan forment un trio avec un adulte, ancien policier, et que tout ceci se fait sous la demande d'un ami inspecteur. Les enfants n'interviennent pas de leur propre chef mais agissent bien comme une aide aux officiels débordés. Wiggins apprenti détective de Béatrice Nicodème est de ce style, c'est Sherlock Holmes qui demande la participation du fougueux et intelligent garçon des rues.

Le succès de cette série, Les enquêtes du Samovar, vient des personnages. Le lecteur entre dans un univers qui lui semble familier : la complicité entre Lou, son oncle et la gouvernante est si forte qu'on a l'impression d'être chez soi, de faire partie de la tribu. Les héros évoluent dans une ville où tout le monde se connaît, Lou va au lycée comme toute adolescente et Stan est un fou de l'informatique comme on en rencontre souvent chez les jeunes de cet âge. Reste l'anecdote, le point d'originalité, les parents de Lou sont musiciens sur un bateau de croisière et de ce fait sont très souvent absents. L'auteur a su mettre dans cet environnement beaucoup d'amour et d'humour.

Plus qu'un roman, l'éditeur a pris soin de donner des informations supplémentaires sur l'auteur et l'illustrateur. On peut y trouver un résumé des autres aventures de Lou et compagnie, pour faire son choix si ça a plu. On peut aussi mieux connaître l'auteur Marie Bertherat et l'illustratrice Karen Laborie grâce à un petit portrait. Ce sont des outils intéressants lors d'une étude en classe.

Je me suis glissée dans ces aventures très aisément et ai apprécié d'accompagner le petit trio dans ces aventures. J'ai cependant préféré la première enquête mais je ne compte pas en rester là avec Les enquêtes du Samovar.

Ecrite par Emily, le 08 Juillet 2010 à 14:07 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb