Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Vilaines romances

 
  Mouret, Stéphane & Sorre, Jérôme
Edition : La Clef d'Argent 2006, 148 pages ISBN : 2-908254-47-6 12
 

Revoici de nouvelles aventures pour le Club Diogène, enquêteurs la nuit pour combattre l'ennui de leurs vies diurnes. Les sept amis cyniques et drôles sont de retour pour deux affaires où l'amour a une place primordiale.

Dans Vilaines romances Vayec, le minet du Club, toujours un peu dépressif, va tomber amoureux. Mais le hic est que l'élue de son coeur et de son corps est une prostituée ... et qui plus est fantôme ! C'est en enquêtant sur les faits pour le moins étranges qui se déroulent dans la rue ou elle officie qu'il va la rencontrer et continuer à la voir. Autre problème venant contrecarrer leur amour c'est l'ancien amant de la jeune fille, fantôme lui aussi de son état. Le Club Diogène va bien sûr venir au secours de Vayec qui risque sa vie face à l'amant et rendre la paix de l'âme aux amoureux séparés par la mort.

Avec Les passions conféssées le Club Diogène a affaire avec une chanteuse sur le retour qui voit tous ces prétendants mourir en duel face à un amoureux éconduit qui se trouve toujours là quand elle doit rencontrer son homme du moment. Ce meurtrier d'amants ressemble étrangement à Monsieur, le créateur du Club Diogène ... Il n'en faut pas moins pour titiller la curiosité de nos amis.

Stéphane Mouret et Jérôme Sorre ont repris du service ensemble pour nous donner de nouvelles aventures burelesques des "adhérents" du Club Diogène. Voici trois ans ils nous avais mis l'eau à la bouche avec le premier volume de cette série (Chef d'oeuvre) initiée par les éditions de La Clef d'Argent et c'est avec plaisir que j'ai lu ce petit roman, petit mais costaud car en peu de page le lecture rit, pleure, tombe amoureux et veux lui aussi défendre la belle. C'est avec impatience que j'attend la suite de leurs aventures !

De plus, et comme tous les ouvrages de La Clef d'Argent, celui-ci de belle facture et joliment illustré par Fernando Goncalvès-Félix.

Ecrite par Arsenik_, le 28 Mars 2006 à 20:03 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb