Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Versus Inferno (Les Légendaires - Tome 11)

 
  Sobral, Patrick
Edition : Delcourt, Collection : Jeunesse 2009, 48 pages ISBN : 978-2-7560-1589-7 9,95
 

Lorsque Ténébris rencontra Korbo l'Ombre Rouge, il venait tout juste de décimer l'Armée des 1000 loups. Une manière pour lui d'éradiquer les fléaux du monde. Ténébris lui promit qu'à son côté, et à celui de son maître et père, il pourrait faire encore plus pour Alysia. Et voici comment il se fit un des fléaux les plus terribles qui fut.

Aujourd'hui, le fléau se nomme Anathos. Depuis qu'il a défait les Légendaires et créer ses Infernaux, plus rien ne semble pouvoir l'arrêter. Ce qu'il ne peut détruire, il le contamine. Ce qu'il ne trouve pas à son goût, il le pulvérise. Et la perversité de ses lieutenants est sans limite. Lorsque trois silhouettes encapuchonnées pénètrent dans ce petit village, elles ne semblent pas savoir ce qu'Anathos fait subir aux petites gens. Comme si elles n'avaient pas été présentes dans le monde pendant que le dieu asservissait tout. Comme si elles préparaient autre chose.

J'attends toujours avec impatience le nouveau Les Légendaires. Et ce n'est pas cette fois que j'ai été déçu. Même si le tome est beaucoup axé combat, avec des confrontations de personnages opposés (Légendaires contre Infernaux), il n'en reste pas moins très intéressant. Nous ne saurons pas cette fois tout ce qu'il s'est passé pendant les deux années qui séparent ce tome de la fin du dernier. Mais les révélations vont arriver petit à petit.

Niveau dessin, eh bien, c'est du Sobral. C'est à la fois très lisible et enfantin, mais bougrement détaillé quand même. J'aime ce mélange et le mouvement qu'il arrive à insuffler dans ses cases. Ce n'est pas pour rien que je dévore les tomes à chaque fois.

C'est une nouvelle pierre de l'édifice de Les Légendaires qui vient de s'ajouter aux autres. Espérons qu'il y en aura encore un grand nombre.

Ecrite par WongLi, le 24 Novembre 2009 à 17:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb