Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Vers quel avenir ? (Walking Dead - Tome 10)

 
  Kirkman & Adlard
Edition : Delcourt, Collection : Contrebande 2010, 138 pages ISBN : 978-2-7560-2109-6 13,50
 

Rick fait des cauchemars. Des cauchemars à propos de la sécurité de Carl. Des cauchemars à propos de Lori. Alors, au lieu de dormir et de faire ses foutus cauchemars, il préfère aller relever Abraham à son tour de garde. Ce qui permet à Rick de parler à Lori à l'aide de son téléphone. Ce qui est dingue, c'est qu'il sait pertinemment qu'elle n'est pas au bout du fil, mais c'est le seul moyen qu'il a trouvé pour lui parler encore. Alors, il s'en moque, même si cela fait de lui un fou. Par contre, être surpris par Glenn en pleine nuit lui fait un peu peur. Mais ce dernier ne semblait pas assez réveillé pour se rendre compte de quoi que ce soit.

Les tensions entre Rick, qui même s'il aimerait bien arrêter de prendre des décisions sait qu'il lui faut parfois faire des choix pour les autres, encore, et Abraham sont de plus en plus flagrantes. Les deux hommes sont des meneurs et ont de forts caractères et c'est difficile pour eux de cohabiter. Surtout après que Rick a dû pointer son arme sur la tempe d'Abraham. Ce dernier voulait tirer une bonne fois pour toute sur Maggie, qui venait de se pendre à un arbre. Mais Rick a refusé, protégeant ainsi Glenn. Et bien lui en a pris puisque Maggie n'était pas aussi morte que ça.

Seulement, c'est le genre de chose qu'un homme comme Abraham peut difficilement accepter.

La route est longue pour Washington ! Le groupe de Rick n'est pas encore arrivé, il faut bien le dire. Ce qui nous permet de découvrir un peu plus les trois nouveaux avec qui ils sont la route. Enfin, surtout Abraham. C'est un personnage fort, autoritaire et qui ne peut supporter d'obéir à quelqu'un d'autre. Seulement, le groupe de Rick se connaît depuis longtemps et sait comment fonctionner entre eux. Et il va falloir faire avec tout ça. Surtout que l'on va en apprendre rapidement plus sur Abraham et ce qu'il a pu faire pour survivre.

Les tensions entre les deux personnages ne sont pas le seul point captivant du tome. On va découvrir ce qu'est réellement une horde dont parlait Abraham dans le tome précédent. Et ça fait froid dans le dos. Nous ne sommes pas dans un tome aussi "tranquille" que le tome 9, mais l'action n'est pas non plus le sujet principal ici. Par contre, nous avons failli frôler le sordide toute catégorie aux alentours de la page 67. Je ne vous raconte pas ce qu'il s'y passe, mais Robert Kirkman nous montre une nouvelle fois son talent de scénariste, même si c'est en manipulant les pulsions les plus abjectes de l'humain. D'ailleurs, s'il ne le faisait pas, cette série n'aurait pas autant de succès.

C'est une nouvelle fois un sans faute pour le duo Kirkman/Adlard. Du grand art.

Ecrite par WongLi, le 03 Décembre 2010 à 07:12 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb