Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Vampyres - Sable noir (Tome 2)

 
  Collectif
Edition : Dupuis 2009, 86 pages ISBN : 978-2800140995 16
 

Comme le premier tome, celui-ci est composé de trois textes reprenant des nouvelles qui avaient déjà fait l'objet d'adaptations en courts-métrages. Et comme dans le premier tome, chaque histoire est précédée d'une page du texte de base, qui sert d'introduction à l'univers et à l'intrigue... et donne parfois bien envie de découvrir aussi le texte original !

La première histoire, Les Âmes meurtries, d'Alcante et Matteo, est tirée des Âmes batées, de Pierre Pelot. Un vieillard qui a coupé les ponts avec son fils unique s'apprête à se suicider. Dans sa baignoire, prêt à se trancher les veines, il se remémore sa vie. Son mariage, son divorce, sa séparation d'avec son fils, son déménagement dans une maison soi-disant hantée d'un petit village... Et les rêves qui le tourmentent. Les flashbacks dans le passé. Les cauchemars d'incendie et de sang... un dessin très subtil aux couleurs délicates, où le sang tranche de manière effrayante sur les autres teintes, où les décors ne sont que suggérés pour laisser exprimer les personnages.

Le deuxième texte, Dans la peau, de Thirault et March, à partir de la nouvelle de Caryl Férey, met en scène des femmes. Actrices en quête de producteurs, Sarah la brune est à l'opposé de Sherryl la rousse. Celle-ci est prête à tout pour réussir, y compris à coucher, mais cela ne les aide pas pour autant à trouver un travail. Aussi, lorsqu'un séduisant célibataire leur propose de les héberger et multiplie les présents, les jeunes filles, malgré la réticence initiale de Sarah, finissent par vivre à ses crochets. Mais si Sherryl se vexe de ne pas réussir à entrer dans le lit de Marco, un lien étrange semble se nouer entre celui-ci et Sarah... Le dessin est très beau, très féminin, exaltant à la fois la vulgarité de Sherryl et la délicatesse élégante de Sarah. L'histoire est un peu prévisible, mais on s'y plaît bien quand même...

Quant à la dernière histoire, Le Vrai du faux, de Krassinsky, Védrines, Durand et Schwendimann, à partir de la nouvelle de Thierry Jonquet, elle est cynique à souhait et traite à merveille du monde de l'édition. Après un succès précoce, le jeune Jean-Loup n 'a pas tenu ses promesses et ses manuscrits n'intéressent plus son éditeur. Celui-ci lui suggère d'écrire une histoire de vampires : c'est à la mode, ça se vendra. Mais Jean-Loup n'arrive pas à rester dans le cadre et finit, pour se plonger dans l'ambiance, par aller à une « soirée vampire »... mais il ne saura pas discerner... le vrai du faux ! Rien à dire : c'est mordant ! Et le dessin, quasiment une caricature, met parfaitement en valeur le caractère des personnages.

Ce deuxième opus est encore plus riche et diversifié que le premier et offre tout autant d'histoires et d'originalité que celui-ci. Le tout avec encore une couverture magnifique... Que du bonheur !

Ecrite par Zaahne, le 13 Octobre 2009 à 11:10 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb