Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Une odeur épouvantable (Les zombies qui ont mangé le monde - Tome 1)

 
  Davis, Guy & Frissen, Jerry
Edition : Les Humanoïdes Associés 2004, 56 pages ISBN : 2-7316-6344-8 10
 

2064. Les morts, depuis quelques années, ne restent plus sagement dans leur tombe et viennent cohabiter avec les vivants. Devant le nombre sans cesse croissant de morts-vivants qui foulent le sol des États-Unis, le gouvernement a pris les mesures nécessaires et a voté des lois obligeant les vivants à vivre avec ces cadavres ambulants.

Seulement voilà. Comme à chaque bizarrerie qui arrive, des personnes sont là pour les exploiter, et dautres pour en faire des curiosités encore plus ignobles. Nous allons donc suivre Karl Neard, adulte boutonneux qui vit encore chez ses parents et souffre d'une solitude avancée, Maggie Neard, garçon manqué tout aussi solitaire, mais pas pour les mêmes raisons, et Freddy Merckx, baraque humaine au pois chiche cérébral, amoureux de Maggie. Tous les trois vont se faire de l'argent sur le dos des non morts, en les incinérant en toute illégalité pour le compte de vivants n'en pouvant plus, en les capturant pour les ramener à des mécènes timbrés... Mais, bien sûr, tout ne se passera pas exactement comme ils le souhaitent.

Politiquement incorrect est le premier mot qui caractérise cette bande dessinée. Et ça fait un bien fou. On est mort de rire en même temps qu'horrifié en parcourant les pages. Si on ajoute à ça une préface de Dionnet, on a tout dit sur le style de cet ouvrage.

Le dessin est particulier, l'histoire complètement décadente et hors du commun, les propos grotesques mais très justes. Bref, on ne peut pas passer à côté !

Bon, je le reconnais, je ne suis pas certain que tout le monde y trouve son compte, parce que ce n'est pas la plus banale des bandes dessinées, mais cest justement ça qui est intéressant.

La première BD en Gore-O-Scope et en Terrorcolor !

Ecrite par WongLi, le 22 Juin 2004 à 09:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb