Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Une enfance australienne

 
  Hartnett, Sonya
Edition : Le Serpent à Plumes 2010, 198 pages ISBN : 978-2-268-069052-0 18,50
 

Adrian a peur, souvent. Des sables mouvants, de la combustion spontanée, d'un cadavre puant de monstre marin, et par-dessus tout, d'être seul.

A l'école, il y a Clinton, son unique ami, avec lequel il commente tranquillement les matchs de foot de leurs camarades. Clinton a un avis arrêté sur tout sauf sur ce que sa mère n'a pas encore eu l'occasion de critiquer.
Cette dernière couve son rejeton avec tant d'aveuglement qu'elle n'émettra aucune objection lorsque Clinton humiliera Adrian avec une cruauté toute enfantine.

Il y a la Jument, cette enfant perpétuellement en colère, qui ne s'apaise qu'en possession de son mors et de ses rênes, cavalant, renâclant, hennissant sans relâche dans la cour de l'école.

Il y a ces enfants, tous devenus " dingos ", placés à Saint-Jonas parce que " leurs parents sont de mauvais parents, incapables de s'occuper d'eux ", selon les dires de Clinton.
Il y a ce père qui avait besoin de sa " liberté ".
Il y a cette mère à qui on a enlevé son petit garçon.

Et puis, il y a Nicole, Joely et Giles, les petits voisins qui viennent d'emménager dans la maison si laide d'en face. Et ces trois enfants qui ne sont jamais arrivés jusqu'au stand du marchand de glaces mais qu'un medium a perçus " près de l'eau ".

Après Finnigan et moi, salué il y a un an, voici le portrait bien touchant d'un petit garçon de neuf ans, ballotté par la vie, perdu au milieu d'événements qui le submergent. Le regard de Sonya Hartnett a su croquer avec finesse cette esquisse délicate, son écriture est poétique et rafraîchissante de simplicité.(Une enfance australienne a, soit dit en passant, remporté The Age Book of the Year et le Prix du Commonwealth)
Pourvu qu'elle se remette vite à l'ouvrage ! A l'image de sa Jument, je piaffe d'impatience!

Ecrite par Cala, le 18 Mars 2010 à 16:03 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb