Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Appel à manifester le 13 avril contre les répressions syndicales en cours et les violences policières (solidaires08)
EHPAD : À quand des mesures concrètes ? (solidaires08)
Solidarité avec Geneviève Legay et l’association ATTAC pour la liberté de manifester (solidaires08)
Retraite, on nous prend pour des ânes (solidaires08)
Plus de 10 milliards d’euros d’aides sociales non attribuées en 2018 ! Vous avez dit « Pognon de dingues » ? (solidaires08)



 

Un jardin de papier

 
  Wharton, Thomas
Edition : Panama 2008, 370 pages ISBN : 978-2-7557-0370-2 23
 

Québec, 1759, la guerre fait rage. Tout nest quexplosion et ruine. Cest la rencontre improbable entre une jeune femme au milieu de cadavres de livres et dun officier. Elle va lui conter la magnifique histoire du livre infini.

Tout commença en 1717 quand limprimeur anglais Nicolas Flood arriva chez le Comte Ostrov. Cet excentrique passionné de mécanisme, dénigmes et surtout de livres lui a passé une étrange commande : un livre infini. Nicolas Flood va devoir vivre dans ce château-labyrinthe dont les murs bougent plus que les habitants.

Aidé par un automate mais surtout par la fille du comte, Flood se lance dans cette folle entreprise jusquau jour où le Comte découvre lidylle qui sest créée entre eux. Il enferme limprimeur dans un cachot et exile sa fille. Durant une dizaine dannées, il va séjourner sous terre avec pour seul occupation imprimer des livres par la pensée.

Une fois libéré par son ancien assistant et une petite fille, ils vont partir à la recherche dIrina, la Comtesse et parcourir le monde à bord dun étrange bateau.

Ce roman est une déclaration d'amour au livre et au pouvoir de l'imagination. L'histoire est rythmée par les récits des nombreuses aventures et rencontres que fait Nicolas Flood. Roman fourre-tout qui pourra déplaire à certains par son côté légèrement répétitif comme un automate mais l'impression d'inachevé dans les dernières lignes fait de ce roman le livre infini auquel aspirait le Comte.

Un livre que tous les amoureux des livres et autres livrophages se doivent de lire.

Ecrite par Arsenik_, le 30 Août 2008 à 14:08 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb