Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Un futur homme important (DYS - Tome 1)

 
  Moonkey
Edition : Pika 2006, 195 pages ISBN : 978-2-84599-557-4 6,95
 

A Bruxelles, un jeune homme va prendre son destin en main. En effet, Maximilien Durieux a décidé de prouver à son père qu'il est capable de devenir un homme important sans son aide. Pour cela, il va au Forem - l'ANPE belge - afin de trouver un bon emploi. Le seul soucis c'est qu'il n'a aucun diplôme ni aucune expérience professionnelle... De plus il n'est pas franchement intelligent et sa vie est une série de malchances. Bref son entretien avec la fonctionnaire tournant à la caricature de la Maison qui rend fou, l'un des douze travaux d'Astérix, le jeune homme n'a d'autre choix que d'aller chercher par lui-même. Il se rend donc à la laverie où il a coutume de rencontrer ses amis Mickei, Morgane et Big Al. C'est ce dernier, petit truand notoire, qui va essayer de bouger un peu Max.

Un manga français, c'est toujours surprennant en soi. Encore plus quand il s'agit du premier du genre, édité chez Pika pour son ancien magazine de prépublication, Shônen. J'ouvre donc le livre avec circonspection non sans en avoir discuté préalablement avec son auteur, Moonkey. J'avais déjà eu une bonne surprise avec Dreamland de Reno, mais il s'agissait de mon univers de prédilection, les mondes imaginaires. Là il s'agit de concret, la Belgique voisine. J'ouvre donc, et prend connaissance des personnages. Après un début calme, je me prends une grosse claque. Les situations s'enchaînent avec un humour décapant et un dessin qui le sert bien : efficace, simple mais bien proportionné. Autre point très positif, chaque chapitre offre une ambiance différente grâce à un scénario précis et construit, du coup on ne s'ennuie pas une seconde.

Mais, allez vous me dire, quels sont les défauts de ce manga ? A vrai dire pas grand chose de mon point de vue. Quelques caricatures un peu exagérées sur les émotions de surprise etc. mais rien d'extravagant. Cette série a aussi l'avantage (ou l'inconvénient c'est selon) d'être courte : quatre volumes seulement. D'ailleurs le tome quatre va sortir ce mois de novembre : une bonne excuse pour découvrir au plus vite les aventures de Max !

Au fait, pourquoi ce titre, Dys ? Eh bien chacun de fait sa petite idée... mais Moonkey ne l'a pas encore dévoilé. Ce sera fait dans le dernier volume, qu'il me tarde de lire !

Ecrite par Garion, le 05 Novembre 2007 à 03:11 dans la rubrique BD Global manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb