Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Turn back the pendulum (Bleach - Tome 36)

 
  Kubo, Tite
Edition : Glénat, Collection : Shonen Manga 2010, 196 pages ISBN : 978-2-7234-7265-4 6,50
 

Alors que la bataille fait rage, l'auteur fait remonter le temps à son récit. Nous voici cent dix ans avant notre époque. Aizen n'est qu'un vice-capitaine, tout comme Kisuke. La paix règne, en apparence tout du moins. Car bientôt le cours des événements va s'accélérer et de nombreux capitaines vont perdre la vie.

Après un tome tourné vers les combats, on change du tout au tout avec ce volume explicatif qui remonte aux origines des wizzards. La transition qui n‘est pas du tout réussie donne l'impression que l'auteur livre des informations capitales sans prendre le soin nécessaire. Comme s'il devait gagner du temps ! Le fond est ainsi passionnant à bien des égards, mais la forme elle, laisse un vilain goût de bâclé. Ce qui, rappelons-le est vraiment dommage au vu de l'intrigue. La thématique des masques, de l'apparence qui traverse et unifie tout ce tome est d'ailleurs particulièrement intéressante : le masque des wizzard, ceux avec lesquels se dissimule Aizen, les mensonges des uns et des autres. On aimerait vraiment en savoir plus sur les personnages, leurs relations, leurs caractères d'avant, sans que le rythme ne soit aussi rapide. Car, en un volume, on ne parcourt pas moins d'une dizaine d'années. En un mot, on peut dire qu'il s'agit sans doute d'un des tous meilleurs tomes de la série, mais aussi de l'un des plus frustrants.

Ecrite par Cpatrick, le 04 Août 2010 à 14:08 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb