Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Trois pépins du fruit des morts

 
  Fazi, Mélanie
Edition : Nestiveqnen, Collection : Fantastique 2003, 208 pages ISBN : 2-910899-81-0 13,5
 

Maria na qu'une fille, unique de surcroît : Annabelle. Et il n'est pas tous les jours évident d'élever un enfant, surtout lorsque celui-ci n'a pas de père. Lorsque ce même enfant ne rentre pas de l'école, un soir, tout commence alors naturellement à basculer. La vie de Maria ne va plus tourner qu'autour d'une seule chose : sa fille. Elle reste des heures à attendre de ses nouvelles, le téléphone à la main, placarde des avis de recherche partout dans la ville, questionne ses camarades de classe (mais Annabelle nen a pas !). Et les jours passent ainsi, sans nouvelles d'Annabelle.

Cependant voici qu'au bout de deux semaines d'absence, Annabelle revient chez elle. Maria la trouve assise dans la cuisine en train de manger des céréales, comme si rien ne s'était passé. Et aucune explication. Maria ne veut pas harceler sa fille, ni lui soutirer des informations sur ce qu'il s'est passé durant ces deux semaines. Elle préfèrerait que les révélations viennent delle-même. Et cela convient parfaitement à Annabelle qui a, de toutes manières, décidé de ne rien dévoiler.

Commence alors une vie commune étouffante, où la fille évite la mère, retranchée derrière ses secrets. Et une course contre la vie pour Annabelle

Au vu de ce trop court résumé, on pourrait se poser la question de savoir si le roman de Mélanie Fazi est bien un roman fantastique. A ceci je répondrais sans aucune hésitation : oui ! Oui, mille fois oui. Mais du fantastique intimiste, qui entre dans l'intimité d'une vie de famille perturbée. Du fantastique qui s'insinue par petites touches, à la limite du réel.

On retrouve ici tout l'univers et les ambiances que Mélanie sait décrire dans ses nouvelles. Certes, celle-ci arrive un peu plus lentement, plus sournoisement, mais l'exercice en lui-même n'est pas le même. On plonge la tête la première dans cette histoire qui va, selon moi, bien au-delà du simple côté fantastique qui voudrait, seul, s'en dégager. Elle aborde, sous une manière détournée, des problèmes de relations humaines, d'adolescence, de questions sur la vie elle-même, et ce d'une manière très poétique, rusée et fine.

Bref, pour ceux qui ne connaissent pas encore le talent de Mélanie Fazi, je vous conseille fortement de la découvrir avec ce roman ou encore avec son recueil de nouvelles, Serpentine. Pour ceux qui n'auraient lu que des nouvelles venant d'elles, n'hésitez plus et découvrez cette perle sans hésitation.

Ecrite par WongLi, le 26 Mars 2004 à 08:03 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb