Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Thraxas, et les courses de chars

 
  Scott, Martin
Edition : Fleuve Noir 2002, 250 pages ISBN : 2-265-07243-5 Catégorie 6
 

Thraxas n'a pas changé durant la dernière année. Il boit toujours autant, est toujours aussi fauché, n'a pas perdu un gramme (en aurait peut-être même pris quelques-uns) et a toujours les faveurs de la Garde de la ville. Les affaires ne marchent pas de manière terrible en ce moment, surtout qu'il a encore joué tout son argent aux courses de char, et qu'il y a tout perdu. Il se fait d'ailleurs toujours sermonner par Makri, son amie serveuse humaine-elfe-orque qui ne supporte pas le jeu.

Mais bientôt arrive le sénateur Mursius, ancien gradé dans l'armée et héros national, et accessoirement chef de Thraxas lors de la dernière guerre contre les orques. Celui-ci veut embaucher Thraxas pour retrouver des oeuvres qui ont disparues de chez lui. Il soupçonne sa femme Sarija avec qui il ne s'entend plus tellement et qui est accro au dwa de les avoir revendues pour se procurer ses doses. Le boulot est simple et bien rémunéré et les finances de Thraxas ne lui permettent pas de refuser cette offre.

Aussi, c'est confiant qu'il commence son enquête accompagné de Makri qui est toujours un argument de poids lorsque les choses tournent mal (elle fut élevée dans les arènes orques en tant que gladiateur). Mais bientôt il va être accusé du crime du sénateur Mursius. Qui mène encore cette machination qui vise à le discréditer ? En prison, il n'est pas évident d'enquêter pour sauver sa peau, mais Thraxas a plus d'un tour dans son sac.

Toujours égal à lui-même, Thraxas conserve le même style d'écriture que les précédents : simple et rapide. On peut croire que Thraxas est vraiment un roman de base à jeter une fois lu. Certes le style est très simple, mais écrit à la manière des autres romans, il ferait au moins 800 pages tellement les idées sont nombreuses (mener cinq enquêtes d'affilé, ça en donne).

Je ferais toujours la même remarque : si vous voulez passer un bon moment, Thraxas est là ; si vous voulez lire une thèse de philosophie, passez votre chemin. Les romans se suffisent à eux-même, donc si vous souhaitez, commencer par celui-là, pas de problèmes, vous pouvez vous jeter dans la gueule du lion... ou plutôt dans les roues des chars.

Ecrite par WongLi, le 20 Octobre 2002 à 20:10 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb