Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

The Agency - Sécurité à tout prix

 
  Jenkins & Hotz
Edition : Bamboo, Collection : Angle Comics 2007, 158 pages ISBN : 978-2-35078-262-1 16,90
 

L'Agence est, quand on a les moyens, le recours le plus sûr pour qu'un travail soit fait rapidement. Bien entendu, il ne faut pas se pencher sur les petits détails, comme le nombre de litres de sang versés durant l'opération. Mais si tous ces détails ne vous importunent pas et ne vous dérangent pas pour déguster la dinde à Noël, vous pouvez faire appel à eux. Ils enverront une de leurs équipes sur place pour analyser et résoudre le problème. Une des meilleurs équipes est celle de Quarter.

Cette dernière comprend Kerrick, un psychopathe sanguinaire et qui rigole en écartelant ses victimes, Sioux, qui ressent les choses que les autres ne perçoivent pas, et Virtuelle, qui est une maîtresse, entre autre, dans tout ce qui est virtuel. Bien sûr, il y a aussi Quarter, le négociateur, qui se fait plaisir de temps à autre avec quelques coups de feu, mais ce n'est pas sa priorité. Après être revenu d'une mission assez simple de prise d'otages, le groupe de l'Agence va être confronté au pire des criminels : Wiliie Jay Williams, dit l'Homme de Dieu.

Et tous les talents ne seront pas de trop pour essayer de l'arrêter. Surtout que cet homme est encore plus fou que Kerrick, ce qui n'est pas peu dire.

Mon Dieu que c'est bon ! D'accord, gore, glauque et malsain aussi, mais ça vous donne un coup de pied dans la fourmilière qui est jouissif. Le dessin sombre, parfois haché, est en parfaite adéquation avec le scénario tordu. Les pires horreurs arriveront devant vos yeux durant cette lecture. Une adaptation d'une telle histoire au cinéma ferait une histoire interdite au moins de 16 ans au moins. Mais serait un pur moment de joie hémoglobinique !

Bamboo a l'habitude de ne pas publier forcément les comics qui répondent aux normes générales. Mais avec The Agency, ils ont fait fort ! Merci pour ce grand moment de n'importe quoi taré et décalé. Cela fait un bien fou. Exutoire quand on ne peut rien faire d'autre.

Ecrite par WongLi, le 18 Juin 2007 à 07:06 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb