Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Tancrède

 
  Bellagamba, Ugo
Edition : Les Moutons Electriques 2010, 255 pages ISBN : 978-2-915793-73-4 23
 

1096. Le pape Urbain II a appelé les chrétiens à partir en croisade pour délivrer Jérusalem et le tombeau du Christ des musulmans. C'est lorsque son oncle, Bohémont de Tarente, décide de se croiser que le jeune Tancrède saisit l'opportunité de vivre enfin sa foi au quotidien. Car loin des avidités conquérantes qui sont le lot de la plupart des chevaliers et princes qui dirigent cette croisade, Tancrède n'est animé que par la foi la plus pure et le désir de servir Dieu.

C'est ce désir, d'ailleurs, qui le poussera à s'éloigner petit à petit de ses pairs pour se réfugier dans la prière, jusqu'à finalement couper les ponts avec son oncle Bohémont, partant avec sa petite milice d'hommes rejoindre Godefroy de Bouillon, autre chevalier aussi pieux que lui. De prise de ville en abandon de cité, d'escarmouches en sièges, Tancrède va peu à peu découvrir l'Orient et la nature des hommes. Des chevaliers chrétiens, il appréhende progressivement l'avidité, les manoeuvres politiques et le manque de ferveur, parfois de simple humanité. Et des Infidèles qu'il combat, il finit par leur reconnaître noblesse, courage et véritable foi, jusqu'à admettre une multitude culturelle chez eux. Il va aussi découvrir le lot des chrétiens d'Orient, victimes des conflits et celui des villes prises entre deux feux.

Éloigné des siens, apostat, déchiré entre sa foi et les contraintes d'une vie politique complexe, Tancrède va errer en Terre sainte, d'Antioche à Jérusalem jusqu'au Caire, et y rencontrer différentes figures, devenir Ibn Tancrède et combattre les siens au sein d'un groupe d'Assassins chez qui il se redécouvrira.

L'auteur présente ce récit comme des fragments du journal intime de Tancrède, dont il aurait bouché les trous de sa prose en recopiant le document. D'une plume lyrique, on suit donc le parcours et la quête identitaire du personnage dans un univers parfaitement documenté et reconstitué, loin des décors figés et discours ampoulés souvent de mise dans les récits médiévaux. La narration à la première personne est certainement pour beaucoup dans la passion et la fougue qui se dégagent de ce récit et l'uchronie, qui se crée petit à petit dans la trame de l'intrigue, pour éclater à partir de la deuxième partie, se mêle si intiment à l'Histoire officielle qu'on ne la ressent pas comme étrangère et on suit ce parcours complexe et périlleux avec un intérêt sans cesse renouvellé.

Fruit d'un long travail de recherche, Tancrède a déjà été récompensé de plusieurs prix (Rosny aîné 2010 et Prix européen Utopiales 2010) qui s'avèrent largement mérités à la lecture de cette fresque grandiose !

Ecrite par Zaahne, le 02 Décembre 2010 à 15:12 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb