Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Sumomomo, Momomo (Tome 1)

 
  Ohtaka, Shinobu
Edition : Kurokawa 2008, 224 pages ISBN : 978-2-351-42266-3 6,90
 

Au coeur de la montagne japonaise, une jeune fille se trouve sous une cascade puissante. Concentrant toute son énergie, elle la déploie alors en un formidable coup à contre-courant, la Course du Dragon qui déchire le ciel ! Et chose incroyable, la cascade se fend ! Jusqu'à la moitié seulement... au grand dam de Momoko Kuzuryû et surtout de son père, qui la rend responsable de la perte de leur lignée parce qu'elle n'est qu'une fille ! Le seul moyen pour l'empêcher, c'est d'épouser l'homme le plus fort du monde, pour avoir l'enfant le plus fort du monde !

Seulement voilà, celui qu'ils ont choisi, Kôshi Inuzuka, a renoncé aux arts martiaux voici bien longtemps, pour une raison qu'il a d'ailleurs oubliée. Alors que sa lignée est celle du fameux général Basara, lui préfère étudier pour devenir procureur. Comme à son habitude, son père voudrait le faire venir en entraînement, mais les deux hommes sont alors dérangés par deux attaques surpuissantes de Momoko ! Trop facile pour la Maître Inuzuka d'éviter et de montrer sa supériorité martiale. Subjuguée, Momoka n'en est que plus persuadée de sa mission : devenir l'épouse de Kôshi et concrétiser le plus vite possible ! Le jeune homme, lui, déteste ces histoires de martialistes et ne cherche qu'à avoir une vie normale. Avec l'arrivée de la fiancée la plus forte du monde, c'est mal parti.

Attention, rire garanti avec la parution de Sumomomo, Momomo. En commençant la lecture, j'ai eu peur qu'après ce départ tonitruant, le récit redeviendrait routinier, mais pas du tout. Shinobu Ohtaka réussit à alterner les scènes de son histoire et l'humour franchement barré, avec un graphisme pas exceptionnel, mais qui accompagne bien les personnages. Les comportements humains ne sont pas épargnés dans cette série, que ça soit la naïveté de Momoko, la lâcheté de Kôshi ou la vantardise du prof de sport sans oublier les trois voyous.

Sans nommer quelconques références, on sent bien des influences de Saint Seiya ou Dragon Ball pour le côté martial, et pour l'humour j'ai pas trouvé, hormis peut-être Wing Man pour ceux qui s'en souviennent. Malgré cet aspect comique, l'auteur ajoute aux personnages un soupçon de conspiration et de guerre qui va amener les événements de manière logique.

En tout cas, c'est avec plaisir que je continuerai cette série. Kurokawa a su ces derniers mois nous apporter nombre de nouveautés d'un excellent niveau, comme Love & Collage, Brave Story et maintenant Sumomomo, Momomo. Avec ces trois séries de qualité, nul doute que les lecteurs répondront présent.

Ecrite par Garion, le 27 Février 2008 à 15:02 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb