Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Stigma Diabolicum (Les démons d'Alexia - Tome 2)

 
  Ers & Dugomier
Edition : Dupuis 2005, 48 pages ISBN : 2-8001-3655-3 8,50
 

Alexia a toujours du mal à se faire vraiment accepter par les membres du CRPS. Et ce ne sont pas les récents évènements impliquant une de ses ancêtres et les révélations attenantes qui vont y changer quelque chose. " Heureusement " pour elle, elle va être rapidement envoyée en mission pour élucider un meurtre. On a en effet retrouvé deux campeurs morts noyés sous un chêne. Seulement, aucune source d'eau ne se trouve à proximité !

Cette enquête va toutefois relancer la polémique sur la " zone 85 " du CRPS, puisqu'elle pense que les deux sont liés de manière étroite, sans qu'elle sache exactement comment et pourquoi. Les choses risquent de se compliquer de manière fort inattendue pour la jeune femme, et de précipiter les choses au sein de la communauté assez conservatrice.

J'avais vraiment été charmé par le premier tome de cette série de BD fantastique adressée à un public plus jeune... quoi que. Et j'attendais avec impatience la sortie de ce second tome, pour confirmer mon impression. Ceci est chose faite puisque ce second tome nous dévoile des parcelles des secrets amorcés dans le premier volume tout en en épaississant d'autres. Bref, le suspens est toujours intacte et on a toujours autant envie de connaître les mystères qui entourent cette zone 85.

Les démons d'Alexia a cette force d'être plutôt tourné vers un public jeune (le dessin est assez simple, mais pas niais) tout en n'omettant pas pour autant des scènes qui seraient plus destinées à un public adulte (le côté fantastique n'est pas trop édulcoré). Trouver la bonne dose de ces ingrédients n'est jamais aisé si on ne veut pas déplaire à une des populations visées. Il semble que la recette est été trouvée par les auteurs. Espérons qu'ils ne la perdront pas sur le chemin du troisième tome.

Ecrite par WongLi, le 18 Avril 2005 à 12:04 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb