Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Source, je boirai de ton eau (Aven - Tome 3)

 
  Stefan & Astier
Edition : Vents d'Ouest 2007, 48 pages ISBN : 978-2-7493-0389-5 9,40
 

Léo Walec, même s'il semble avoir décidé de partir de Saint-Jean-en-Aven, n'en est pas moins décidé à percer le mystère qui entoure les deux suicides survenus dans ce petit village. C'est pour cela qu'il poursuit monsieur le Maire à travers la forêt et va finalement devoir descendre dans l' " Aven du diable " avec lui, pour avoir des explications.

Des explications, Léo n'en aura pas vraiment, mais le lecteur, si, tout plein. En effet, ce dernier épisode est découpé en deux parties qui s'alternent. La première est celle de la poursuite que mène Léo Walec. Elle est en couleurs, rythmée, mais ne fait pas véritablement avancer l'histoire. Elle est là comme un fil rouge parfaitement bien mené et qui nous fait conclure cette histoire avec Léo. La série en avait besoin et il n'y a rien à redire là-dessus.

La seconde partie contentera plus le lecteur. En effet, pendant la poursuite, monsieur le Maire se souvient des circonstances de tout ce mystère. Il se souvient quand il était plus jeune, avant de partir à la guerre. Il se souvient de ce qu'il a vu avec ses copains d'alors. Cette autre partie, qui alterne avec celle avec Léo, utilise plus la bichromie avec des touches jaune-orangée. A part pour le début, elle laisse tomber le découpage en case et propose de belles pages où les cases se mêlent finalement pour donner un magma de souvenirs qui ressurgissent de manière parfois désordonnée, mais c'est cela qui donne tout son charme à ce récit un rien chaotique. Pourtant, le lecteur ne se perd pas une seule seconde dans les méandres des esprits des auteurs. C'est parfaitement clair, mais très stylisé. Et, au final, c'est cette touche qui donne tout son attrait à ce dernier tome.

Chaque tome de Aven apportait un élément un peu décalé qui lui donnait son originalité et faisait de cette série quelque chose à part. Ce troisième tome n'échappe pas à la règle et fait définitivement entrer Aven dans les séries à lire, selon moi.

Ecrite par WongLi, le 11 Décembre 2007 à 09:12 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb