Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Snowtown (Fell - Tome 1)

 
  Ellis & Templesmith
Edition : Delcourt, Collection : Contrebande 2007, 144 pages ISBN : 978-2-7560-0910-0 14,95
 

" Mon nouveau chez-moi. J'ai l'impression que des tas de gens se sont suicidés ici ".
Richard Fell est un inspecteur qui vient d'être muté à Snowtown. On ne sait pas pourquoi il a dû traverser le pont, punition entre toutes, mais on sait qu'il n'a pas encore le droit de le franchir à nouveau. Il fait maintenant partie des trois inspecteurs et demi qui officient dans le coin. Seulement, les flics à Snowtown ne sont pas du genre à traquer les criminels. Autre chose à foutre. Mais Fell n'est pas comme cela. Pas encore.

Quand il arrive pour voir son nouveau chez lui, il a la chance de croiser un cadavre emmené par les ambulanciers juste devant sa porte. Charmant. Puis cette étrange marque que Fell voit partout sur les murs de la ville. Un " S " barré d'une croix. Et puis, qui est cette soit disant nonne avec un masque de Nixon qu'il croise inévitablement ?

Heureusement, Fell va faire la rencontre de Mayko, une barmaid asiatique avec laquelle la première rencontre va être étrange. Comme toute cette foutue ville.

A la lecture de ce premier tome de Fell, on reste sur son fondement. C'est foutrement bon ! Déjà le personnage de Fell, ambigu à souhait, me plaît beaucoup. Ensuite la ville de Snowtown est magistrale dans son aspect glauque, sordide et complètement au bout de la chaine de la déchéance. Mais le pire, ce sont les enquêtes sur lesquelles Fell va travailler : alcoolique que l'on fait boire par le rectum, ftus volés que l'on fait sécher pour se protéger, enfant que l'on drogue pour ne pas en perdre la garde Fell ne navigue pas dans un milieu sain et guilleret. Il aurait peut-être préféré avoir des meurtres plus " propres ", mais il est à Snowtown. Et à Snowtown, ces choses n'existent pas. Le pire dans tout ça, c'est que Warren Ellis s'est inspiré de faits réels pour écrire son scénario. Glaçant !

Et puis, que serait Fell sans son dessinateur : Ben Templesmith. Je pense qu'on n'aurait pas du tout la même impression. Son dessin est tout bonnement en adéquation avec ce récit. Par contre, il est beaucoup plus lisible que sur la série Hellspawn, publiée tous les deux mois dans le magazine Les chroniques de Spawn. Ici, pas de superposition à outrance d'images de telle sorte qu'on ne distingue plus grand-chose. Ici, c'est du grand art. Et il a l'art et la manière de faire ressortir le côté sordide de chaque chose. Là aussi, glaçant.

Ecrite par WongLi, le 11 Octobre 2007 à 09:10 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb