Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Sion, (L'histoire secrète - Tome 16)

 
  Pécau, Kordey & O'Grady
Edition : Delcourt, Collection : Neopolis 2009, 54 pages ISBN : 978-2-7560-1526-2 13,95
 

Erlin a eu une vision. Celle d'une New York dévasté par les flammes, complètement sous une pluie de cendres, certainement ravagée par une bombe atomique. Cette vision fut cruciale dans les choix de l'archonte par la suite.
En 1946, la fille de Curtis Hawk et Nimue nait. Elle se nomme Pandora. Comme on s'en doute, Curtis n'est pas présent pour la naissance ; il n'est pas souvent là de toute manière. De temps en temps, elle confie sa fille à Don Juan qui vit dans une réserve Navajo. C'est ce qu'il se passe en cet été 1948 où sa fille, pour la première fois, la quitte en pleurant. Une prémonition de sa part ?

Dans une soirée sélecte du New Hampshire, Reka retrouve Erlin. Ce dernier souhaitait lui parler de la réunion qu'il compte organiser avec son frère Dyo. Reka est perusadé que c'est un piège de leur perfide frère, mais Erlin ne veut rien entendre. Après sa vision, il veut tout tenter pour empêcher une troisième guerre mondiale. Même s'il doit en mourir. Chose que ne peut accepter Reka.

Mais pourra-t-elle accepter cette nouvelle famille montante, une famille sans archonte à sa tête et que l'on appelle le complexe militaro industriel ?

Ce seizième tome de L'histoire secrète poursuit sur sa lancée amorcée dans le tome précédent, c'est-à-dire une histoire plus limpide, où on prend un peu plus de temps de s'attarder sur chaque action, pour qu'elle ne soit pas qu'une parmi d'autres dans un grand paquet d'actions. Le tome demande donc moins de concentration pour être bien compris, mais s'insère parfaitement dans la grande trame que nous a mit en place Pécau depuis quelques années maintenant. Mais je pense aussi qu'il est trop tard pour ceux qui n'avaient pas accrochée à la série dés le début. On ne s'y replonge pas à ce niveau, surtout quand on n'a pas apprécié la manière dont se déroulait la quinzaine de premiers tomes. Je n'essaierai donc de convaincre personne, sauf à vous dire que c'est quand même passer à côté d'une série ambitieuse, volontairement touffue et riche, mais qui nous fait quand même passer de très bons moments, pour peu que l'on veuille bien s'investir un rien.

Ecrite par WongLi, le 09 Janvier 2010 à 07:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb