Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)
Un délégué du personnel et militant SUD-Rail de Paris Saint-Lazare a mis fin à ces jours (solidaires08)



 

Secrets, L'angélus (Tome 1)

 
  Giroud & Homs
Edition : Dupuis 2010, 56 pages ISBN : 978-2- 8001-4656-0 13,50
 

Clovis Chaumel est un homme tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Un métier ordinaire, une maison ordinaire, une femme ordinaire, des enfants ordinaires. Cela semble pourtant lui suffire. Même s'il n'affiche que rarement de l'enthousiasme pour quoi que ce soit, il ne se plaint pas non plus d'être malheureux. Un jour qu'il se rend à Paris, il décide de rentrer dans un musée, comme cela fait longtemps, très longtemps que cela ne lui est pas arrivé. Et là, il va rester sans voix devant un tableau de Jean-François Millet, L'angélus. Au point d'en avoir la tête qui tourne. Mais pourquoi ? Il serait bien incapable de le dire.

Pourtant, cette rencontre avec ce tableau va changer sa vie. Il ne va plus penser qu'à cela, à ce tableau, et à la raison qui l'a fait réagir de la sorte. Il va mener son enquête et découvrir qu'une autre personne semblait fascinée par L'angélus, Salvador Dali en personne. Mais Isabelle, sa femme, ne va pas comprendre cette soudaine obsession de Clovis et ne va pas le suivre dans ce qu'elle considère comme un délire. Et cela ira loin, très loin.

J'aime beaucoup la collection Secrets de Dupuis, ceux qui lisent mes chroniques le savent. L'angélus fait partie des meilleurs de la série ! Déjà par son scénario, qui nous emmène une nouvelle fois dans un secret de famille, que l'on ne connaît pas encore, mais qui promet vraiment des choses très intéressantes. Et les avoir confrontés à des peintres célèbres donnent un corps vraiment singulier à cette histoire. Et puis, par son dessin. Homs nous gratifie d'un travail tout à fait somptueux. Il n'en fallait de toute façon pas moins pour intégrer des oeuvres de grands maîtres de la peinture dans son oeuvre, mais le pari aurait pu être raté. Or, là, c'est vraiment de toute beauté. Les couleurs elles aussi sont magiques et nous transportent idéalement dans l'univers de moins en moins terne de Clovis Chaumel.

Bref, ce tome est à ne rater sous aucun prétexte, que vous aimiez les autres tomes de la collection ou pas !

Ecrite par WongLi, le 20 Juin 2010 à 12:06 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb