Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Sam & Max surfin’ the highway

 
  Purcell, Steve
Edition : Telltale Games 2009, 197 pages ISBN : 978-0-9792576-2-9 19,99 $
 

Sam & Max, Freelance Police, deux enquêteurs de talents résolvant l'insolvable. Sam est un chien de deux mètres de haut en costume-cravate. Verbeux et sentencieux, il est le cerveau le plus sain du groupe. Max est un lapin blanc aux grandes oreilles. Il est tout mignon et se pare à chaque instant d'un sourire craquant à faire hurler les filles amatrices de manga « kawaïïï ! », jusqu'à ce qu'il se mette à jouer avec elles… Il est le cerveau malsain, sadique et psychopathe du groupe.

Telltale Games a édité en 2007 pour fêter les vingt ans de Sam & Max, une édition anniversaire regroupant toutes les histoires et planches produites par Steve Purcell mettant en scène les deux acolytes. A l'’intérieur de cet ouvrage broché dans une couverture imitation cuir splendide, il y a beaucoup de choses à lire, à voir et, même, à faire !

Il contient plusieurs histoire longues (Monkeys violating the heavenly temple, Night of the gilded heron-shark, Sam & Max on the road,…) où l'on peut suivre les actions (méfaits ?) des héros sur plus de dix pages. Il contient aussi de nombreuses histoires courant sur une ou quatre planches, sous une forme proche des gags des bandes dessinées franco-belges, des jeux (les explications pour jouer au fizzball, un jeu de plein air où l'on utilise une branche et une canette de bière, le but étant de frapper l'objet numéro deux avec l'objet premier, et un jeu de l'oie renouvelé) et, enfin, des planches en couleurs (quarante-cinq) (Fair wind to Java et de nombreuses histoires de deux pages présentées en format italien (horizontalement) où Purcell parodie, entre autre, Star Wars de maîtresse façon).

Les récits de Purcell sont insensés, absurdes mais bourrés d'humour (exemple : dans Bad day on the moon, Sam et Max doivent aller élucider une affaire de disparitions sur la lune. Les Luniens sont des rats géants et leurs enfants sont kidnappés par d'énormes sauterelles qui habitent sur le côté obscur de la Lune) et aux dialogues exceptionnels ! Les répliques du lapin sont cyniques, malsaines, affreuses ou tout à fait naturelles… mais dans un autre contexte. Un exemple de dialogue épicé ? (Ayant découvert un voleur sous le tableau de bord de leur nouvelle voiture) (Sam) « Goodbye thieveling, hoodlum », (Max) « Shall I backover him, Sam ? », (Sam) « Sorry, Max, no time for petty indulgences ! ».

Certains d'entre vous connaissent, peut-être, cette série grâce aux excellents jeux vidéo d’aventure Sam & Max développés en 1993 (Hit the road), en 2006 (Season 1) et en 2007 (Season 2) ou au dessin animé de 1997. Malheureusement, autant ces média sont accessibles et disponibles, autant le comicbook est difficile à obtenir en Europe. Je l'ai longtemps cherché avant de le trouver dans une librairie à Berlin ! Par ailleurs, aucune traduction n'existe,  l'anglais-américain et l'argot utilisés ne sont pas des plus simples.

Il n'empêche que si vous avez joué aux jeux vidéo ou si vous adorez l'humour noir, piquant, décalé et critique, je vous conseille grandement de mettre la main sur cet ouvrage génialissime, d'intenses moments de fous rires s'ensuivront ! Et, un dernier conseil pour la route, méfiez-vous des lapins blancs, ce n'est pas le roi Arthur qui me contredira à ce sujet…

Ecrite par Baern, le 18 Janvier 2010 à 12:01 dans la rubrique BD Comics .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb