Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Saint Seiya - The lost Canvas, la légende d'Hadès (Tome 1)

 
  Kurumada, Masami & Teshirogi, Shiori
Edition : Kurokawa 2008, 198 pages ISBN : 978-2-351-42260-1 6,50
 

Garants de la sécurité du monde, les chevaliers d'Athena protègent en particulier le Sanctuaire. Et une terrible menace s'annonce sur ce dernier, les guerriers d'Hadès, auxquels vont devoir faire face Shion, Grand Pope et Chevalier d'Or du Bélier, ainsi qu'Athéna et tout le reste des chevaliers du Zodiaque.

Pour l'heure, les guerriers d'Hadès sont en train de détruire un village, le village natal d'un chevalier de bronze, Tenma de Pégase. Et face à lui se dresse celui qu'il croyait son ami d'enfance, Alone... et qui n'est autre que la réincarnations d'Hadès.

Flashback sur l'enfance de Tenma, Alone et la jeune Sacha. C'est en voulant sauver l'orphelinat d'une rivière en crue que la cosmo-énergie s'éveille en Tenma, sous les yeux de Dôko, chevalier d'Or de la Balance. Celui-ci l'emmène donc au sanctuaire pour y apprendre à développer son potentiel.

Nous sommes, vous l'aurez peut-être compris, deux siècles avant les événements de Saint Seiya alias Les Chevaliers du Zodiaque dans la série animée, où Seya devient le chevalier Pégase et sauve la réincarnation d'Athéna, Saori Kido. Et les lecteurs de cette série mythique n'ignorent pas que deux siècles avant s'est déroulé la guerre sainte contre Hadès. Joie ! Car Masami Kurumada rendosse la casquette de scénariste pour compléter son univers mythologique, à travers de nouveaux personnages, et d'autres déjà connus des amateurs, comme Shion ou Dôko, qui deviendra le vieux maître des cinq pics, maître de Shiryu.

Et que cette série semble bien partie ! Déjà les dessins de Shiori Teshirogi sont excellents, assez proches de ceux de la série initiale de Kurumada, mais plus modernes, et plus justes aussi. Je les préfère largement aux proportions un peu étranges de Saint Seiya G, une autre série dérivée dont les graphismes sont signés Megumu Okada.

Ici, nous retrouvons des chevaliers bien ordonnés qui travaillent ensemble, chacun à son niveau, or, argent ou bronze. Joie aussi de retrouver les armures de bronze, tellement connues par la série originale, dans leur forme première. Petit défaut, en tout cas pour ma part, je pense que les attaques des chevaliers auraient dû être personnelles et non des copies pures et simples. Ce n'est pas l'armure qui donne une capacité d'attaque, mais une cosmo-énergie. Pégase n'était donc pas obligé d'avoir des météores, comme le chevalier qui portera la même armure deux cent ans plus tard.

Mais à part ça, c'est le bonheur. De "série la plus attendue de l'année", Saint Seiya The lost Canvas devient directement série culte que je vous invite à découvrir, si ce n'est déjà fait ! Et comme le dit le générique TV : Saint Seiya, open up your wings !

Ecrite par Garion, le 14 Juillet 2008 à 14:07 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb