Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Revers de fortune (De cape et de crocs - Tome 9)

 
  Ayroles & Masbou
Edition : Delcourt, Collection : Terres de Légendes 2009, 48 pages ISBN : 978-2-7560-0835-6 12,90
 

Une terrible bataille vient de prendre fin sur la Lune. Le bon roi est maintenant déchu, et à quel prix ! Nombre de ses défenseurs ont payé la défaite de leur vie, à commencer par les trois compagnons du Maître d'Armes. Ce dernier est anéanti par la perte de ses amis, et par celle, apparente, de Don Lope… Mais ce dernier est pourtant encore en vie : il a grand besoin d'un médecin, en la personne de Bombastus, pour lui extraire la balle qui peut le faire sombrer. C'est à présent Eusèbe, le lapin, qui prend les risques les plus fous : grâce à ses talents dans l'art du déguisement, il peut sans mal retrouver le Maître d'Armes et lui redonner courage : c'est qu'il y a une chose qui est encore bien là : le panache !

Alors que du côté des vainqueurs, on organise une grande tragédie pour le couronnement du futur roi Jean, avec exécution du roi déchu à la clé, du côté des vaincus, la résistance s'organise. Les renforts ne tardent d'ailleurs pas à être trouvés du côté de la bande de pirates, lesquels ne tardent pas à être convaincus par les souvenirs de leurs aventures et gloires passées. C'est qu'il y a maintenant la gente féminine à secourir, à savoir Séléné et Dona Hermine… Les demoiselles en question n'ont d'autre choix que de se voir gagner les rangs des comédiens pour la grande tragédie.

Seul Mendoza, véritable artisan humain de la victoire, reste soucieux : l'homme a de noirs desseins, et il aimerait notamment jouer de la rivalité entre les mimes et les diserts lunaires pour devenir lui-même le roi de l'astre lunaire… Il est le premier, naturellement, à fulminer en se rendant compte que Don Lope, Armand et le Maître d'Armes sont réunis et bien vivants… La transformation de la capitale lunaire en ville terrienne va pouvoir s'arrêter, désormais…

Premier soulagement, et il est de taille : la qualité de ce tome 9 est à la hauteur de ce que la série nous avait servi jusque là. Autre point de soulagement : Don Lope est bien vivant, après la terrible et cruelle fin du tome précédent. On assiste maintenant à la mise en place de la résistance, avec retrouvailles de tous nos héros préférés à la clé. Oui, les personnages sont forcément éparpillés un peu partout au départ, et oui, évidemment, ils se retrouveront pour le grand final tragique. Et quel bonheur de voir que la finesse scénaristique et la force des dialogues (qui fait la grande force de la série) sont toujours présents, servis par les dessins toujours aussi somptueux et magnifiquement mis en couleurs de Masbou.

De Cape et de Crocs reste donc la magnifique série qu'elle a toujours été jusque là, à ranger dans la même famille que La nef des fous de Turf… De l'action, de l'humour, de la poésie, un plaisir visuel dont on ne se lasse pas… Faire de la BD, ce que cela peut finalement paraître couler de source…

Ecrite par Clark, le 21 Décembre 2009 à 15:12 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb