Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Retour de flammes (Sillage - Tome 10)

 
  Morvan & Buchet
Edition : Delcourt, Collection : Neopolis 2007, 48 pages ISBN : 978-2-7560-0577-5 12,90
 

Le Sillage nouveau est arrivé ! Et il était temps vu l'effet de dernière page du tome précédent... Vous vous souvenez du tome 1 ? Si ce nest pas le cas, je vous recommande chaudement sa relecture avant d'attaquer celui-ci. Heilig, cela vous dit quelque chose ? Cest le Hottard qui a provoqué le réchauffement de la planète d'origine de Nävis dans le but de sauver son peuple. Eh bien, devant la souffrance qu'il endure, la jeune humaine n'en peut plus et se met en tête de libérer le héros de tout un peuple.

Et pour ce faire, Nävis doit carrément retourner sur son ancienne planète, qui est en dehors de la juridiction de la Constituante, l'autorité pensante de Sillage. Intéressant, comme scénario, non ? Cest là bien évidemment l'occasion rêvée pour Nävis de faire quelques flashbacks sur son enfance. On apprend qu'elle a été élevée par un robot du nom de Nsob, lequel a été une vraie mère poule pour la petite Nävis, jusquà ce qu'une entité robotique a dévoré toute l'énergie qui l'animait, et ce par la faute même de notre héroïne !

Episode douloureux, certes... Pendant ce temps, Heilig devient une légende vivante. Le hottard n'en a pourtant pas vraiment la carrure ni l'envie, et il va falloir en convaincre sa jolie (!) petite amie hottarde qui le voit déjà dans les manuels d'Histoire hottarde.

Le voilà enfin, ce tome, Poukram ! Alors certes, on y découvre un Heilig bien amoindri et bien attendrissant, certes, l'humour est moins présent que dans les débuts de la série, mais il faut dire que l'on en apprend énormément sur les origines de Nävis. On ne sait toujours comment ni pourquoi le vaisseau humain qui la transportait bébé sest crashé là, mais une chose est indéniable : on avance petit à petit... Le tout est bien évidemment savamment orchestré, et servi par les dessins et la colorisation sans faille habituels de Philippe Buchet.

Un tome comme je les aime, avec cette dimension plus humaine, un peu comme ce qu'on a pu lire dans le tome 8 : un des meilleurs Sillage alors ? C'est une question de goût et de point de vue, mes bons lecteurs !

Ecrite par Clark, le 13 Novembre 2007 à 18:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb