Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Regard Violet (Natalie Lindstrom - Tome 1)

 
  Woodworth, Stephen
Edition : Bragelonne, Collection : L'Ombre 2008, 306 pages ISBN : 978-2-35294-135-4 20
 

Leurs iris violets, leur crane rasé couvert de tatouages bleus, leur capacité à servir de canaux, pour que l'âme des morts puisse s'exprimer par leur bouche les Violets effraient tout le monde, effraient mais fascinent. Au moindre contact, les morts de votre passé peuvent s'infiltrer en eux et vous parler...

Pourtant, la société en a besoin : grâce à eux, on peut retrouver plus facilement les meurtriers grâce aux indications de leurs victimes, on peut faire témoigner les défunts aux tribunaux et faire composer de nouvelles oeuvres à Bach. Mais comme il ne naît, par génération, qu'une poignée d'entre eux, ils sont très tôt enlevés à leurs familles par le Corps et élevés dans des écoles spéciales, où ils apprendront à servir la société. Et s'ils se rebellent, leurs familles en paieront les conséquences et perdront tout ce qu'elles ont.

Pas étonnant, dans ces conditions, qu'ils soient devenus des êtres à part, vivant quasiment en ermites et ne se fréquentant qu'entre eux.

Pas étonnant non plus, alors, que lorsqu'un tueur en série commence à les assassiner un par un, le FBI se mette à paniquer. Huit Violets sont déjà morts sans qu'aucun d'entre eux n'ait pu donner des renseignements sur le tueur. La prochaine cible serait apparemment Natalie Lindstrom, l'une des plus douées de sa génération et qui vient de conclure un procès très médiatisé. Elle est placée sous la protection de Dan Atwater, un agent dont le passé est lourd d'un terrible poids : après avoir abattu par erreur un civil, son mariage et sa vie sont tombés à l'eau. Et maintenant qu'il doit protéger une Violette, il ne craint qu'une chose : qu'elle ne le touche et que sa victime lui parle. Pour Natalie aussi, le système de protection va changer sa vie : elle va participer à l'enquête, devoir s'accommoder de la présence de ce policier qui a peur d'elle, qui l'oblige à affronter cette mort avec laquelle elle vit en permanence, qui va la confronter à l'assassinat de tous les siens, à la mort de son ancien amant, de son mentor, de son amie de longue date.

Pourtant, entre les deux personnages, un lien étrange va se lier, car ils deviennent peu à peu une béquille sur laquelle l'autre peut s'appuyer. Et, finalement, ils vont apprendre à s'apprécier. Mais un agent brisé et une Violette effrayée sont-ils de taille à battre ce tueur qui semble être plus fort que tous les Violets de la terre ?

Ce roman de Stephen Woodworth est à la fois effrayant, sensible et très bien construit. On suit l'évolution des personnages, de la terreur et de la méfiance réciproques jusqu'à une confiance et une complicité aveugles, on suit le parcours d'un meurtrier dont on ne sait rien, on guette la rédemption de Dan, la découverte du monde pour Natalie

C'est un très beau livre, qui se lit d'une seule traite et se savoure jusqu'à la fin, qui offre elle aussi, après une première « fausse conclusion », un final plus original que celui auquel on s'attendrait et qui annonce une suite palpitante !

Ecrite par Zaahne, le 17 Mars 2008 à 10:03 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb