Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Pissenlits et petits oignons

 
  Paris, Thomas
Edition : Pocket 2005, 166 pages ISBN : 978-2-266-16293-7 5,80
 

Emile Lecuyer vient de mourir, il faut donc préparer ses obsèques et qui va-t-on voir dans ses moments là ? Oui les pompes funèbres (y en a deux qui suivent bravo !). En règle générale c'est le conjoint survivant qui s'occupe de cette dure tâche mais quand le mort a deux conjointes ça complique un peu les choses.

En effet c'est tout d'abord la concubine d'Emile qui se présente chez Koulechov, elle souhaite que la cérémonie ainsi que l'inhumation se déroule la où ils habitaient ensemble, sur la coté bretonne. Mais le lendemain c'est Madame Lecuyer, la madame officielle, celle qui a dit oui devant monsieur le maire et monsieur le curé. Celle-ci souhaite que le dernier lieu de repos de son époux se déroule là où ils se sont mariés et ont vécus ensemble, à l'intérieur des terres.

Qui à le privilège ? Qui a le plus de droit ? Qui croire ? Que faire ? Koulechov ne sait plus ou donner de la tête entre ses deux femmes qui toute leur vie se sont partagées l'homme qu'elles aiment. Lui qui avait toujours su trouvé les mots, rester neutre devant les familles ne sait plus ce qu'il doit faire, sauf avec un pistolet de pointé sur la tête.

Des situations drôles sans jamais sombrer dans l'humour noir, un roman mené tout en subtilité et allégresse. Un premier roman qui n'est pas à enterrer dans sa bibliothèque.

Ecrite par Arsenik_, le 26 Novembre 2007 à 16:11 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb