Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Perfect player (Eye Shield 21 - Tome 25)

 
  Murata, Yusuke & Inagaki, Riichiro
Edition : Glénat, Collection : Shônen 2009, 185 pages ISBN : 978-2-7234-6632-5 6,50
 

Après le succès de l'Everest pass, qui n'a malgré tout pas trouvé encore la ligne de touch down, les White knights s'apprêtent à dévoiler enfin la Baliste. Si Deimon sait qu'il s'agit de lancer Shin à l'attaque, il ignore comment. Pourtant, le quaterback dévoile immédiatement ce qu'ils vont faire : lancer Shin en plein centre, perçant la ligne. Takami n'a pas peur de dévoiler ses plans à l'avance, jouant le jeu de la guerre psychologique qu'affectionne particulièrement Hiruma. L'offense commence, et tout se passe comme annoncé. C'est un first down pour Ôjô qui ne compte pas en rester là...

Sous le sol détrempé, c'est la panique pour Deimon qui a tout le mal de monde à stopper Shin, tout de puissance à l'état brut vêtu. La solution ne pourrait venir que du fameux Devil bat ghost hurricane de Sena, l'Eyeshield 21 en titre. Et ce dernier veut l'affrontement contre son grand rival depuis si longtemps. Ce dernier n'est pas en reste d'ailleurs, et prépare une surprise de taille pour le poids plume qu'est Sena.

Chose relativement étonnante, cette fois ce n'est pas en situation dramatique que les mangaka d'Eyeshield 21 laissent l'équipe. Juste que s'ils veulent renverser la vapeur, il faudra trouver coûte que coûte une solution pour contrer la baliste, et l'Everest pass qu'il convient de ne pas oublier. L'utilisation du manager, Mamori, qui était inutile depuis quelques volumes, est cette fois-ci parfaitement bien gérée. C'est donc avec grande attention que l'on suit les pérégrinations du match, exemplaire en tout point. Notez en guise de bonus en début de volume une très belle illustration couleur dépliable qui démontre les talents artistiques de Riichigo Inagaki. Un magnifique "Sakura" que voilà.

Bref, ce tome est à la hauteur des meilleurs de la série, même s'il ne s'agit ici que de la première mi-temps du match... c'est tout dire pour la suite qui ne peut qu'être palpitante. Dire qu'il faut attendre deux mois pour la découvrir...

Ecrite par Garion, le 22 Juin 2009 à 10:06 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb