Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Panique en Atlantique (Une aventure de Spirou et Fantasio par... - Tome 6)

 
  Parme, Fabrice & Trondheim, Lewis
Edition : Dupuis 2010, 64 pages ISBN : 978-2-8001-4738-3 13,50
 

Au Moustic Hôtel, Spirou a des problèmes à cause de Spip, son écureuil, qui passe son temps sous le calot de son maître et joue parfois quelques tours aux clients. Il ne doit son maintien que par le rachat de l'hôtel par une riche compagnie de voyages de luxe. De ce fait, le directeur est viré, remplacé par un autre qui amorce immédiatement une restructuration des effectifs... et comme par hasard, c'est Spirou qui doit s'y coller. Sauf que les autres apprennent a posteriori qu'il s'agissait de servir sur un transatlantique de luxe, en route pour les caraïbes !

Sur place, Spirou à la surprise de rencontrer Fantasio, à la recherche du scoop du siècle sur l'actrice Marinella Cabotini. Un coup du sort va le faire embarquer par erreur, avec Spip dont il avait la charge. Quant à Spirou, dès qu'il est monté sur le navire, il tombe sur un os de belle taille ! Heureusement que la présence du Comte de Champignac fait diversion. Celui-ci explique alors à son jeune ami qu'il est présent pour achever le travail d'un de ses confrères sur un champ de force protecteur révolutionnaire capable de protéger les navires contre une collision sur un iceberg.

Au premier abord, on est étonné de voir ce graphisme simplifié dans un hors-série de Spirou. Les volumes précédents étaient en effet plutôt graves, ou plus accès sur le côté science et aventure. Pourtant, à contresens avec ses pairs, Fabrice Parme livre un scénario tout en ironie, et cocasse comme jamais. Le dessinateur, Lewis Trondheim a donc eu complètement raison de suivre sur cette voie, avec des personnages limite caricaturaux, et des cases petites à la hauteur des actions rapides, pour nous fournir l'impression que tout se passe extrêmement rapidement.

Plus donc que Panique en Atlantique, le titre aurait pu être Délire en Atlantique... et pourtant. Sous les airs d'humour, Parme dénonce des comportements humains bien sombres, faits d'égoïsme et de préjugés. Le comportement des passagers, certes affamés, contre les naufragés en est une preuve en tant que telle.

Donc une bande dessinée à lire en double sens, comme un bon moyen de s'esclaffer, mais aussi une réflexion sur les hommes de notre époque. Et donc si mon premier regard était plutôt négatif, je sors particulièrement enchanté de cette lecture, qui est bien à la hauteur de ses prédécesseurs !

Ecrite par Garion, le 26 Mai 2010 à 15:05 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb