Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Outrage et rébellion

 
  Dufour, Catherine
Edition : Denoël, Collection : Lunes d'Encre 2009, 400 pages ISBN : 978-2-20726-115-6 19
 

En pension', il y a les médailles et les ruinés. Les premiers obéissent aux monos, et essaient d'exceller aux disciplines traditionnelles. Les seconds distillent tout et n'importe quoi afin d'ingérer et/ou s'injecter le résultat. Et ils sont musiciens. Et autour de marquis un groupe va peu à peu s'organiser, qui va faire des émules.

Le jour où un Rat des caves de Shanghai trouve marquis échoué, avec en poche une capture de son groupe, il comprend que ce gosse malingre va faire un tabac, que lui, Delange, va pouvoir vendre. Et ça le fait, au-delà de toute attente.

Ce roman est très habilement écrit, dévoilant peu à peu au lecteur, par toutes petites touches, ce monde dur, (trop) éclairé par le "terrible soleil" qui brille dans un ciel jaune. Et il est vraiment remarquable de réussir ce tour de force en n'usant que du langage parlé, quand il l'est par des gens qui ont un vocabulaire de cinquante mots maximum.

Ce roman est rêche, dans son langage, dans ses personnages, qui peuvent être touchants, mais que l'on ne peut guère trouver sympathiques, dans la description de ce monde désolé et la dénonciation du nôtre, qui lui a donné naissance.

Ce roman est un hommage évident aux musiciens des années soixante, que l'auteur a "reproduits", de façon plus ou moins littérale, dans ses personnages.

Ce roman peut aussi être vu comme une étonnante réécriture de la vie du Christ, depuis la naissance dans des conditions inhabituelles jusqu'à la mort oblative suite à une trahison, en passant par le charisme et les foules, avec le sexe, la musique et la drogue en plus, et la prédication en moins : marquis est le seul personnage à ne jamais prendre la parole.

Ce roman sonne vrai, ou du moins vraisemblable, et de ce fait peut déranger. Mais ceux qui y entreront, qui adopteront le "terrible soleil" de cet univers où "le réel" est tout simplement invivable, où la Nature a été oubliée, où la littérature (ou les histoires des vieux) est incompréhensible, se prendront une sacrée claque.

Ecrite par Mureliane, le 14 Avril 2009 à 11:04 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb