Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Nuit sans étoiles (La légende de Drizzt - Tome 8)

 
  Salvatore, R. A.
Edition : Milady, Collection : Royaumes Oubliés 2010, 356 pages ISBN : 978-2-8112-0303-0 19,50
 

Les drows savourent au quotidien la vengeance comme un dessert dont ils goûtent la douceur sur leurs lèvres parées d'un sourire narquois. Ces affamés se sont déjà lancés une fois à la poursuite de Drizzt Do'Urden dans les tunnels profonds de Castelmithral. Si, par malheur, les elfes noirs décident d'y revenir, Drizzt sait que la cité naine n'y survivra pas et, par là même, ses amis.

Il n'a hélas qu'un seul endroit où se rendre pour connaître les intentions de ses ennemis surgis de son sinistre passé : Menzoberranzan, sa ville natale où la nuit est la plus sombre, sans étoiles, au coeur de l'Outreterre.

Il confie la statuette d'onyx de la panthère Guenhwyvar à Régis le halfelin afin qu'elle ne retombe dans les mains d'un drow. Il part en pleine nuit pour un périple qui le ramènera vers la grotte qui lui avait permis de quitter son monde, il y a plusieurs années déjà.

Le matin de son départ, Catti-Brie a découvert son absence et, voulant s'enquérir du lieu où il s'est rendu auprès de Régis, aperçoit la figurine de la panthère, le bien le plus cher de l'elfe, sur la table du petit homme. Acculé, ce dernier lui avoue la vérité et Catti-Brie ne peut se résoudre à abandonner Drizzt. Elle quitte donc Castelmithral sur les traces de son ami avec, en poche, la statuette en onyx. Elle dirige ses pas vers Lunargent et dame Alustriel, espérant y retrouver son ami pour le persuader de revenir chez lui.

Un retour aux sources pour ce huitième volet de La Légende de Drizzt qui laisse entrevoir toutes les implications des personnages entre eux. L'amitié est toujours omniprésente.

R. A. Salvatore sème, dans chacun de ses ouvrages, de minuscules graines qui vont germer et donner, aux suites de son histoire, de magnifiques sujets à développer. Avec une subtilité que l'on ne peut qu'admirer, l'auteur maintient l'intérêt du lecteur pour son héros légendaire.

En deux mots, on adore !

A noter : Nuit sans étoiles est paru lors de sa première traduction française sous le titre de : La nuit éteinte.

Ecrite par Hanako, le 28 Mai 2010 à 09:05 dans la rubrique Roman Fantasy .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb