Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Nous vieillirons ensemble

 
  De Peretti, Camille
Edition : Stock 2008, 337 pages ISBN : 978-2-234-06124-8 20
 

Les bégonias, maison de retraite de la banlieue parisienne. C'est un dimanche ordinaire pour les pensionnaires, le personnel et les visiteurs. 
Pas de quoi en faire un roman et pourtant Camille de Peretti, forte de ses précédents succès en librairie (que je n'ai pas lu) l'a fait.

Pour construire son roman elle s'est appuyée sur le principe du roman de Perec, La vie mode d'emploi.
Chaque chapitre correspond à un lieu de la maison de retraite et nous allons nous y promener et rencontrer les pensionnaires comme Nini la vieille excentrique qui attend sa petite fille Camille, le capitaine Dreyfus qui prépare son évasion, Louise et ses quatre-vingt-douze années de souvenirs Mais il y a aussi le personnel avec Josy et son gros postérieur noir qui se déhanche dans les couloirs au rythme de sa serpillière et Christiane l'infirmière, amoureuse du fils très marié d'un pensionnaire, le directeur qui se met à loucher sur cette dernière. Et les familles qui viennent en visite, le fils de Jocelyne qui a repris le tabac de ses parents, ceux qui viennent pour placer la grand-mère aveugle.

Tout un monde, un peu en marge de la société, du monde jeune et vaillant qui vit à toute vitesse alors que pour eux tout est ralenti.
Beaucoup de tendresse dans ce roman, mais aussi de réalisme. Un roman insolite de part sa construction mais bouleversant.

Ceux qui pensent que Camille de Peretti n'a rien a dire dans ce roman et qu'elle aurait mieux fait de s'abstenir feraient sûrement mieux d'aller passer un dimanche dans une maison de retraite (et d'embrasser leur grand-mère par la même occasion) car pour l'avoir fait aussi bien pour aller voir ma maman qui y a travaillé de longues années comme pour aller rendre visite à mon arrière-grand-mère je trouve ce roman sublime de délicatesse envers ceux que l'on met dans un mouroir pour ne pas voir ce que l'on deviendra un jour.

Ecrite par Arsenik_, le 02 Juin 2008 à 17:06 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb