Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Notre-Dame des ténèbres (L'histoire secrète - Tome 7)

 
  Pécau, Kordey & Beau
Edition : Delcourt, Collection : Série B 2006, 48 pages ISBN : 2-7560-0046-9 12,90
 

Nous sommes au début du XXième siècle. Un soldat des coupes échange sa vie contre celle de l'archiduc François-Ferdinand. Dans quel but avoir déclenché cette guerre ?
Un avion français fait un tour de reconnaissance lorsqu'il aperçoit des Uhlans au sol. Il décide d'aller prévenir immédiatement son quartier général devant l'approche de ces guerriers de mort. Seulement, un dragon surgit dans les cieux pour l'en empêcher. Le pilote sait sa fin arriver ; il n'est pas assez rapide pour lui échapper. C'est alors que des archers faits de nuages apparaissent pour couvrir sa fuite. Une fois au sol, les deux pilotes sont recueillis par Erlin en personne.

Mais la mission n'aura pas été vaine puisqu'Erlin, accompagné de quelques hommes, va arriver au niveau d'un pont gardé et que les Uhlans doivent franchir. Et il apporte avec lui quelques caisses de balles quelque peu modifiées. Heureusement, parce que les Uhlans ne craignent pas les balles normales.

Dernier acte pour cette série qui nous fait redécouvrir l'histoire sous l'angle du monde d'Arcanes. Enfin, dernier acte, je ne sais pas puisqu'il est annoncé comme la fin du premier cycle. Le deuxième décrirait-il les évènements qui sont suggérés par la fin de cet album ? Je le souhaite, mais l'avenir nous le dira. En tous cas, il clôt ce chapitre de l'histoire de ce monde de manière fort honorable. Ce n'est pas l'album le mieux réussit, à mon goût, mais il faut à présent voir la série dans son ensemble. Et, pour ma part, je l'ai trouvé attrayante, plaisante, distrayante, et cadrant parfaitement avec le monde des cartes que nous connaissons déjà.

C'est certain, à sortir autant d'albums en si peu de temps, le peaufinage n'a pas été possible, mais le résultat est tout de même à la hauteur. Par contre, je ne suis pas certain que ce soit la série par laquelle il faut attaquer le monde de Pécau. La série mère me paraît mieux indiquée pour cela.

Ecrite par WongLi, le 09 Février 2007 à 06:02 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb