Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Noces de sang

 
  Garcia Lorca, Federico
Edition : Folio, Collection : Bilingue 2010, 266 pages ISBN : 978-2-07-030993-1 8,20
 

Un jeune homme, seul homme vivant d'une famille où le père et le frère aîné ont été tués dans des rixes, tombe amoureux d'une jeune fille. Plusieurs années auparavant, celle-ci avait été amoureuse de Leonardo, qui depuis en a épousé une autre.

L'argument, simple et tragique, est magnifié par la langue de Lorca, à la fois lyrique et sèche, syncrétique. Dans ce drame rural interviennent, au même niveau que les disputes des jeunes filles autour de l'épingle de la mariée, la Lune et la Mort, qui toutes deux sont attirées par le sang des hommes. Le personnage de la mère, notamment, a une grande force tragique, surtout rapproché de celui du père de la jeune fille, qui ne pense qu'à la terre et au travail qu'elle réclame. On comprendra de ce qui précède que, même si l'action est située dans l'intemporelle campagne espagnole, la pièce est de partout et de tous les temps, ce qui est souligné par le fait qu'aucun personnage n'a de nom personnel (la jeune fille, le fiancé, le mère...), sauf l'autre homme, Leonardo.

Cette pièce de la passion irrésistible, l'une des plus grandes réussites du poète-dramaturge espagnol, méritait bien une ré-édition bilingue qui permette à un large public de la découvrir. De plus, la photo de couverture rappellera aux cinéphiles la superbe adaptation cinématographique qu'a tirée Carlos Saura du ballet d'Antonio Gadés.

Ecrite par Mureliane, le 09 Juillet 2010 à 17:07 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb