Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Necrophilia

 
  Cage, Mia
Edition : Nuit d'Avril 2004, 322 pages ISBN : 2-9519741-5-9 17,90
 

Lorsque Alexandra Petit trouva refuge entre les murs du Père-Lachaise, elle ne pensait certainement pas rencontrer ce qui provoqua sa mort. Une mort dure, brutale, sauvage, indescriptible. Elle qui souhaitait seulement pouvoir se reposer un peu et faire passer le temps de la plus simple des manières, ne fut pas déçu, mais ne pourra jamais recommencer.

Et l'enquête va rapidement être conclue lorsqu'un des gardiens du cimetière va se suicider en laissant une lettre d'excuses à sa femme. Il avoue être un nécrophile, mais rien dans ses mots ne le désigne comme le meurtrier d'Alexandra. Et c'est bien en son innocence que le médecin légiste Laurène Parme va croire. Elle va alors chercher et chercher encore, jusqu'à essayer de trouver la solution de cette énigme sanglante.

Mais, parfois, il est des secrets qu'il ne vaut mieux pas essayer de comprendre, sous peine de voir sa vie complètement bascule.


Je vous avais déjà parlé d'un autre roman de Mia Cage il y a peu de temps, Les os de verre. Celui-ci est son premier. Et autant le dire tout de suite, c'est un pur bijou. Nul besoin de préciser encore une fois la facilité avec laquelle on se laisse embarquer dans l'ambiance macabre de l'histoire. Je dirais que la grande force de ce roman est le ressenti que l'on peut avoir quand à l'appropriation des circonstances et des personnages par leur auteur. C'est quelque chose que j'apprécie beaucoup , et là, on attend des sommets dans le genre.

Bref, je ne saurais trop vous conseiller de vous jeter sur ce roman. Certes, le sujet pourrait en refroidir certains, seulement, il est traiter avec intelligence. Ne vous laissez donc pas avoir pas la bonne morale et plongez sans retenue dans les pages qui vous sont proposées.

À ne rater sous aucun prétexte (qui sait ce qu'il pourrait vous arriver ?).

Ecrite par WongLi, le 29 Juin 2004 à 14:06 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb