Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Mushishi (Tome 2)

 
  Urushibara, Yuki
Edition : Kana, Collection : Big Kana 2007, 229 pages ISBN : 978-2-5050-0151-5 7,35
 

La montagne est sacrée. Tous les habitants qui vivent à son pieds en sont persuadés. D'ailleurs, il arrive parfois que l'on aperçoive un grand tour en son sommet. Mais ce phénomène ne surprend pas Ginko, le Mushishi. Le soucis, c'est que le Gardien de la montagne la protège, et que le Mushishi local a interdit d'y pénétrer... alors que lui même n'en est pas revenu depuis quelques jours. Ginko va alors, à la demande des autochtones, aller le chercher.

En chemin, il rencontre un jeune garçon qui se dit le disciple de Mujika, le Mushishi. Mais voilà, les veines de lumière qui parcourent la montagne sont particulièrement puissants, et même le rituel de Muguranori qui permet à Ginko de voir à travers les végétaux se trouve contrecarré. Cela ne l'empêche pas cependant de retrouver la trace de son vieil ami, encore que tout ne va pas se passer comme prévu... car le gardien légitime de la montagne est mort. Il convient de le faire remplacer, ce qui n'est pas à la portée de tous.

Les histoires racontées dans ce deuxième volume de Mushishi sont encore une fois lourdes de sens, mais fort belles, tout comme ce début que je viens de vous introduire. Autres thèmes, autres drames dans un sens, la scribe qui doit sceller par écrit les connaissances des mushi, l'arc-en-ciel qu'un fils poursuit pour le souvenir de son père ou encore les courtes vies d'enfants ou une vie d'un village replié sur lui-même veillé par une déesse vivante... enfermée sur elle-même. Toutes ces histoires nous font aussi réfléchir sur la vie et la façon que nous avons de l'aborder.

Fait rare, en plus des quelques pages du début en couleurs, il y en a quelques autres en milieu de volume, preuve s'il en fallait de la qualité de ce manga et de son appréciation au pays du soleil levant. Pour ma part, j'en redemande !

Ecrite par Garion, le 12 Août 2007 à 00:08 dans la rubrique BD Manga .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb