Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Morsure

 
  Armstrong, Kelley
Edition : Bragelonne 2007, 422 pages ISBN : 978-2-35294-084-5 22
 

Elena est journaliste, vit dans un appartement à Toronto, envisage d'acheter une maison avec son compagnon Phillip - bref, une vie tout ce qu'il y a de plus banale. Mais pourtant, Elena, assez souvent, est obligée de se cacher, de sortir en pleine nuit, pour laisser parler la Bête qui est en elle. Car depuis qu'elle a été mordue par son amant à l'âge de dix-neuf ans, Elena est devenue un loup-garou. Elle est même la seule louve-garou du monde. Autant dire que lorsqu'elle a claqué la porte de la Meute qui la protégeait, pour tenter de s'intégrer dans le monde « normal », sa décision n'a pas fait d'heureux. Pourtant, Jeremy, le chef de meute, a respecté son désir de couper les ponts jusqu'à ce jour. Jeremy appelle Elena, lui demandant de revenir à Stonehaven, dans la maison que les loups-garous de la Meute se partagent. Ils ont besoin delle. Un tueur, peut-être un ou plusieurs loups-garous rebelles assassinent un par un les membres de la Meute.

Partagée entre son dégoût de sa bestialité et son désir de laisser pleinement vivre ses instincts, sa loyauté et ses passions, Elena ne sait que faire. Pourtant, elle ne peut laisser tomber ses frères, ceux qui l'ont empêchée de devenir folle quand elle a perdu sa part d'humanité.

Mais l'a-t-elle vraiment perdue ? Ses difficultés à s'intégrer dans les deux mondes, qui, chacun, refusent de voir en elle autre chose qu'une femme, qu'une femelle, ne sont-elles pas la preuve qu'elle est toujours humaine ?

Ce premier tome d'une série de fantastique met tout de suite le lecteur dans l'ambiance par un style d'écriture percutant narration à la première personne du singulier par Elena, - qui a du vocabulaire mais pas la langue dans sa poche - une intrigue assez classique rappelant les Anita Blake mais efficace et traitée avec beaucoup de sensibilité et de puissance, et une héroïne à la fois femme, fragile, vulnérable, en quête d'intégration et d'amour, mais aussi puissante, chasseresse et bestiale, refusant d'être coincée dans un rôle de reproductrice.

Cet ouvrage est prenant, envoûtant et douloureux, on sent l'héroïne s'approcher de l'abîme et tenter de s'en protéger, mais jusqu'à la fin et même là, ce n'est pas sûr - on ne sait pas quel sera son choix...

Ecrite par Zaahne, le 12 Septembre 2007 à 15:09 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb