Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Même pour une rêveuse comme moi (Alta Donna - Tome 3)

 
  MiniKim, Mariolle & Pop
Edition : Dargaud 2009, 128 pages ISBN : 978-2-5050-0681-7 10,40
 

La neige tombe à présent sur Alta Donna. Une chose qui n'était jamais arrivée. Et ceci parce que Nola a du mal à croire que les personnages qui l'ont kidnappée sont bien les furets qui font tourner la cité. Mais qu'importe, l'effet escompté est bien là puisqu'elle se décide enfin à écouter ce qu'ils ont à lui dire. Naoki, puisque c'est ainsi que se nomme le représentant des furets, souhaite entrer en contact avec Ines et Damiano pour leur parler d'une chose très importante. Nola, sentant qu'il y a un piège pour ses deux amis là-dessous, ne veut pas conduire les furets jusqu'à eux. Du coup, elle s'enfuit.

Seulement, elle sait aussi qu'elle ne peut pas échapper aux furets. Si ce qu'ils disent est vrai, ils savent tout sur tout le monde dans cette ville et, dés qu'elle aura parlé à Ines et Damiano, ils seront au courant. Quoi que, s'ils étaient vraiment au courant de tout, il saurait comment retrouver le frère et la sur, non ? Nola ne sait plus que faire. Et elle ne peut même pas en parler avec Pumpkin pour avoir son avis.

La vie d'une adolescente dans la lune n'est vraiment pas de tout repos.

Eh oui, c'est déjà la fin de cette série singulière mais ô combien captivante et innovante. Il parait qu'elle était plus destinée à un public jeune et féminin. Je ne suis pourtant plus tout jeune et pas plus de sexe féminin et pourtant, j'ai adoré Alta Donna. Je pense que la combinaison du scénario, du dessin et des couleurs a su créer une alchimie parfaite pour une série pour le moins originale et très travaillée. Chaque planche est un vrai régal pour les yeux, les dialogues sont savoureux et les personnages sont tout simplement très attachants. Après, je peux aussi comprendre qu'on n'accroche pas à ses dessins où les personnages semblent n'avoir aucune consistance, mais personnellement, j'ai vraiment adoré.

Donc, si vous ne connaissez pas encore cette série, il est temps de vous y mettre, elle est terminée (peut-on espérer voir une nouvelle collaboration entre les trois auteurs ?). Vous ne serez pas déçus et pour le moins dépaysés. Bonne lecture.

Ecrite par WongLi, le 02 Novembre 2009 à 10:11 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb