Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
(Vidéos SAF) Projet d’ordonnance(s) travail - décryptage (solidaires08)
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)



 

Marilyn de l'autre côté du miroir

 
  De Metter
Edition : Casterman, Collection : Univers d'auteurs 2009, 104 pages ISBN : 978-2-203-01925-6 18
 

Nous sommes en soirée, dans un bar, à New-York. Norman est tranquillement installé, et se trouble lorsqu'un homme entre dans le bar : il s'agit ni plus ni moins de Truman Capote, un écrivain absolument mythique, dont Norman est un fan absolu… Bientôt, Capote est rejoint par une jeune et jolie femme brune, du nom de Zelda Zonk. Quelques heures et verres plus tard, les deux amis sont éméchés, et c'est Norman qui va alors amener Truman Capote et sa compagne à la maison : le jeune homme a ainsi pu passer une soirée inoubliable, et cela lui donne maintenant une bonne excuse pour avoir oublié l'anniversaire de sa mère…

Le lendemain, Norman trouve une chaussure luxueuse dans sa voiture : Zelda Zonk l'a oubliée là, et lui a laissé à son insu une excellente occasion de revoir Truman Capote ! Ne se faisant pas prier, Norman se rend au domicile de la nuit précédente, et sonne à l'appartement. La stupeur est maintenant de taille : ce n'est pas Zelda Zonk qui est présente ici, mais la célèbre et plantureuse Marilyn Monroe ! C'est elle qui se faisait passer pour Zelda, avec une perruque noire, histoire de passer incognito… Norman n'en croit pas ses yeux : lui qui est un écrivain raté en panne d'inspiration, le voilà qu'il vit un moment plus fort que la veille…

Et les surprises ne sont pas finies, lorsque le soir suivant, il reçoit chez lui un coup de fil : c'est Marilyn en personne qui souhaite passer une soirée avec le gentil gars qu'est Norman… Alors, la superstar se retrouve dans la vieille 203 de Norman, pour une petite virée en dehors de New-York. Mais nous sommes en hiver : la neige tombe de plus belle, et la voiture, loin de New-York, tombe réellement en panne. Il ne reste plus qu'à marcher pour trouver un refuge pour la nuit… Et c'est une petite fille muette, ne semblant pas souffrir du froid, qui conduit Norman et Marylin à une imposante demeure lugubre, où le gîte et le couvert seront proposés.

L'ambiance dans cette demeure est froide, et il s'avère vite que la petite fille en question est morte quelques temps auparavant. Norman et Marilyn passeront la nuit ensemble, en tout bien tout honneur, et des évènements étranges les empêcheront de fermer l'oeil cette nuit là, inoubliable pour Norman…

Un nouveau livre de Christian de Metter, voilà qui promet un bon moment en perspective, non ? On peut en tout cas raisonnablement le penser depuis L'oeil était dans la tombe, Figurec et surtout le somptueux Shutter Island, adapté cette année au cinéma… Le scénariste dessinateur nous replonge une nouvelle fois dans cette ambiance délicieuse, faite d'une atmosphère surréaliste avec une histoire énorme, presque un fantasme pour monsieur tout-le-monde : faire une sortie et passer une nuit avec Marilyn Monroe !

Comme à son habitude, l'auteur aime à confronter ses personnages avec un lieu étrange, hanté par un lourd passé. Et là encore, c'est parfaitement réussi : on se retrouve littéralement dans la peau de ces personnages, presque livré à eux-mêmes dans un endroit si étrange et si insolite. Le lieu est à priori hanté, et est, comme les personnages, parfaitement mis en images par le graphisme inimitable de De Metter. Marilyn est également travaillée, et éclatante de beauté et de réalisme dans la plupart des cases.

Une nouvelle fois, une immense réussite pour cet auteur qui nous en donne l'habitude : un monument, une nouvelle fois, à posséder absolument dans sa collection !

Ecrite par Clark, le 14 Janvier 2010 à 09:01 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb