Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Lulu femme nue (Tome 2)

 
  Davodeau
Edition : Futuropolis 2010, 76 pages ISBN : 978-2-7548-0103-4 16
 

Lulu est toujours en vadrouille : la maman quadragénaire a toujours écouté son entourage, et elle a eu soudain un vif désir de liberté et de tranquillité. Justement, elle découvre les joies de l’auto-stop, mais également les galères : la voilà privée d'argent, et elle doit à présent dormir dehors. Alors Lulu va faire quelque chose de vraiment improbable : alors qu'une petite vieille retire un peu d'argent à un distributeur, la voilà prise en chasse par Lulu, qui cherche à lui piquer son sac : carrément... Mais la tentative est un échec, de prime abord : Lulu ne peut s'empêcher de revenir rendre son sac à la dame... Le miracle se produit alors : la vieille dame propose à son agresseur de l'accueillir chez elle...

La vie est triste et ennuyeuse pour une personne âgée seule, dans cette ville en bord de mer. Alors la perspective d'avoir un peu de piment est intéressante : Marthe loge et nourrit Lulu, en échange de ses petites histoires qui sont finalement si intéressantes. Et mine de rien, il s'en passe, des choses, dans une petite ville comme cela : simplement en se promenant, il arrive tous les jours quelque chose à raconter, à n'en pas douter. Lulu finit d'ailleurs par prendre une habitude particulière : elle passe prendre un café régulièrement dans le même bistrot où la serveuse, Virginie, est le souffre-douleur de la patronne et des autres habitués...

Toute cette histoire est racontée par Morgane, la fille aînée de Lulu, qui a pourtant bien souffert elle aussi du départ de sa mère, à devoir gérer son père et ses deux petits frères, en plus de ses propres études. Mais Morgane n'en veut nullement à sa mère. Elle la comprend, même, depuis qu'elle est allée la rejoindre et qu'elles sont revenues ensemble dans la réalité. Il est une chose qui était importante dans cette mise au vert : c'est que Lulu a pu ouvrir les yeux et en apprendre beaucoup sur elle-même, et qu'elle a surtout pu ouvrir les yeux à d'autres personnes, que ce soit Virginie ou Marthe d'ailleurs...

Ce second tome de Lulu femme nue vient clore cette histoire d'Etienne Davodeau. Comme à son habitude, le scénariste met en scène un monde rural, profondément humain. De nombreux messages passent une nouvelle fois, au travers de ces deux tomes. Côté graphisme, on retrouve le style inimitable de Davodeau : les expressions et les couleurs utilisées font toujours mouche, comme cela est toujours le cas, au regard des autres séries comme Un homme est mort ou La chute de vélo.

Côté scénario, il est évident que Davodeau doit passer du temps à observer et à sentir les gens : l'homme a ici encore l'art et la manière de rendre intéressants des personnages somme toute tout à fait normaux et banals. Marthe est ainsi tout à fait magnifique et attachante, alors qu'on la regarderait à peine dans la rue. De même pour Lulu, évidemment, cette femme qui a eu le courage de fuir un quotidien infernal de routine.

Au final, un tome qui conclue admirablement ce diptyque : à posséder absolument quand on recherche une BD intimiste, sans doute à contre courant commercial.

Ecrite par Clark, le 22 Mars 2010 à 17:03 dans la rubrique BD .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb