Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Long Spoon Lane

 
  Perry, Anne
Edition : 10/18 2008, 352 pages ISBN : 978-2-264-04642-0 7,90
 

Informés au dernier moment, par les anarchistes eux-mêmes, de la pose d'une bombe à Myrdle Street, Pitt et son supérieur, Victor Narraway, chef de la Special Branch, ne peuvent empêcher l'explosion. Toutefois, partis à la poursuite des terroristes, ils les arrêtent, après une brève fusillade, dans leur repaire de Long Spoon Lane. Du moins arrêtent-ils deux d'entre eux, le troisième ayant été tué d'une balle dans la nuque "par un policier" affirment en choeur les deux survivants.

Thomas Pitt ne peut laisser passer une telle accusation, non plus que celle de corruption de la police que lui assène l'un des anarchistes arrêtés, d'autant que cela concerne son ancien commissariat, celui de Bow Street, que Wetron, son ennemi, dirige à présent. Pour l'abattre, il va devoir s'allier à quelqu'un qui a d'excellentes raisons de les haïr tous les deux. Et ne pas oublier l'adage qui dit que celui qui dîne avec le diable doit avoir une longue cuillère...

Ce roman passionnant se lit d'une traite. En effet, non seulement le style en est élégant, mais l'action y est constante, ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas une seconde. De plus, l'évocation que fait l'auteur du Londres victorien, de son petit peuple, de ses députés et de ses nobles, mais aussi de son histoire et de ses héros, via l'évocation des tombeaux de Nelson et Wellington, est remarquablement habile et vivante, instructive sans jamais être pesante. Les personnages sont simples mais crédibles, et le lecteur s'attache très vite à eux. Ceux qui connaissaient déjà Thomas Pitt et sa famille seront heureux de les retrouver dans une nouvelle aventure, et ce sera pour les autres une découverte qui leur inspirera le désir de lire les autres romans de la série.

Ecrite par Mureliane, le 30 Avril 2008 à 19:04 dans la rubrique Roman Polar .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb