Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Les yeux d'Opale

 
  Taffin, Bénédicte
Edition : Gallimard Jeunesse 2010, 680 pages ISBN : 978-2-07-062814-8 19,50
 

Héléa est la fille du roi Léonic, le souverain du royaume médiéval de Kindar, sur la planète Opale. Mais c’est aussi la fille d'une chimar, créatures jugées démoniaques par l'Ordre de Zahulam, le culte dirigeant, en raison des difformités physiques ou des dons surnaturels qui les affectent. Son père a réussi à la protéger d'une mort certaine en érigeant des lois pour protéger l'ensemble des chimars et en argumentant qu'en dépit de sa filiation, elle ne présente aucune anomalie. Mais cela n'empêche pas nombre de sujets de la regarder d'un mauvais oeil.

Lors d'une chasse, son père est tué et son frère, prétendant au trône, porté disparu. Héléa se retrouve dans une position délicate, celle d'unique héritière, contestée à la fois par l'ordre de Zahulam et par la majorité des seigneurs. La guerre menace.

Angus vit une vie bien ordonnée sur la planète Onyx, dans un environnement futuriste surpeuplé et dirigé par les IA, des intelligences artificielles qui contrôlent tout et s'occupent de tout. Désireux d'échapper à ce monde qui l'étouffe, avec son père et un groupe de partisans, ils ont mis au point une manœuvre destinée à détourner un des vaisseaux en partance pour coloniser un nouveau monde. Ils souhaitent le faire loin des IA, par leur propre moyen. A quelques heures du départ pourtant, il semble que leur plan soit compromis. Vont-ils réussir à démarrer une nouvelle vie ?

Onyx et Opale, deux mondes éloignés, que tout sépare et qui pourtant, vont se rencontrer.

Pour un premier roman, Bénédicte Taffin réussit un coup de maître. J'ai été passionnée tout au long des presque 700 pages et au final, je n'attends plus qu'une chose : la suite.

Et pourtant, j'ai commencé Les yeux d’Opale avec un a priori, dû à sa postface concernant les arcanes des deux mondes où sont présenté, entre autre, les systèmes de calcul des deux mondes. Pour être honnête, je n'ai pas tout saisi. J'ai donc eu peur de m'embarquer dans un récit lourd, bourré d'explications alambiquées, contraignantes et surtout hors de ma portée. Et j'ai eu tort.

Les deux mondes sont décrits simplement, justement, sans lourdeur. Certains pourraient peut-être  reprocher le manque de détails mais personnellement, je ne suis pas fan des romans dont une grande partie est consacrée à la description au détriment de l'action. Ici, pour moi, le dosage est parfait, d'autant qu'il laisse la porte ouverte à des développements, enfin je l'espère.

L'écriture est fluide, l'action omniprésente, les personnages denses et on dévore littéralement l'ouvrage chapitre après chapitre. C'est la première fois que je découvre un roman qui conjugue à la fois un univers fantasy et un univers futuriste. Les deux sont parfaitement maitrisés tout comme leur rencontre qui nous plonge dans la science-fantasy.

Un véritable coup de coeur, pour tous les fans de fantasy, de science-fiction et les autres. A lire d'urgence.

Ecrite par Yria, le 28 Octobre 2010 à 14:10 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb