Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
RETRAIT des ordonnances Macron. ABROGATION de la loi travail (solidaires08)
Contrats aidés : Non au plus grand plan de licenciement de l’Histoire !!! (solidaires08)
L'Humanité 25 mai 1904 (solidaires08)
Toutes et tous le 16 novembre et les jours qui suivront (solidaires08)
Réunion publique du Front social à Nouzonville : Réfexions, débats, actions communes (solidaires08)



 

Les treize jours de l'aube

 
  Fischmann, Patrick
Edition : Cavalier Vert 2007, 264 pages ISBN : 978-2-908057-28-X 15
 

Emise en fin de soirée par un groupe improbable et bien imbibé, l'idée a priori folle d'intercepter la Mort, ou du moins cette forme vague qui semble emporter les âmes des morts, a trouvé des sponsors, des organisateurs, et un nom : Terre Verte. Et voilà comment Felicia Mac Parson se retrouve un beau jour bouleversée devant une jeune fille frêle, masquée d'un loup noir, et qui, impossiblement, a un coeur qui bat. William Oblek, l'ancien marine, deviendra le Lancelot de cette impossible Guenièvre. Et tous les autres, Irina la générale russe, Prajnan l'homme de main du consortium pharmaceutique qui cherche la recette de l'immortalité pour la vendre, N'Golo le sorcier, Ubr l'anthropologue, Otto le spirite, tous, sous les yeux de "la jeune fille" et sous la lumière blanche qui émane d'elle, vont accéder à des profondeurs d'eux-mêmes qu'ils redoutaient. Et même s'ils partent avec "la jeune fille" au bout du monde, le monde va quand même être aussi bouleversé qu'eux, comme par une aube lente qui durerait treize jours.

Voilà un livre littéralement extra-ordinaire, et, outre son auteur, il faut louer et remercier l'éditeur qui en a pris le risque. L'idée de base, déjà originale, est servie par une écriture puissante, aux images fortes. Les personnages, même s'ils sont archétypaux, ont une personnalité affirmée et on a plaisir à suivre leur évolution au fil des jours, même dans le cas des personnages secondaires.
On pourrait certes dire que c'est une utopie, ou une allégorie poétique, c'est clairement un roman "à thèse", et certains lecteurs le rejetteront d'emblée, mais ceux qui consentiront à se laisser emporter jusqu'au rivage du bout du monde où il se clôt ne pourront pas regretter cet étonnant voyage.

Ecrite par Mureliane, le 10 Juillet 2007 à 10:07 dans la rubrique Roman Fantastique .
Commenter cette chronique



les treize jours de l'aube
Ecrit par France le 24 Juillet 2007

Le thème de ce livre que je n'ai pas encore lu mais que j'espère bien tenir un jour entre mes mains est alléchant par son originalité et par ce qu'il peut, du moins je le crois, toucher en nous.
La chronique, magistralement écrite par Mureliane (que j'ai le privilège de connaître) rend mon désir encore plus fort. Je vais  me donner les moyens de goûter à cette "chose" qui ne me laissera certainement pas indemne, mais sommes nous sur Terre pour y vivre dans une bulle d'inconscience ? Ce n'est certes pas mon cas.
France

Répondre à ce commentaire




© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb