Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Les Pyjamasques et les Mascrapules (Les Pyjamasques - Tome 7)

 
  Romuald
Edition : Gallimard Jeunesse, Collection : Giboulées 2009, 28 pages ISBN : 9782070618378 6
 

Il est zéro heure de la nuit. Et tout le monde sait que zéro heure de la nuit, c'est l'heure des crimes. Le dernier train en partance pour le pays du sommeil défile puis s'en va. Dans une ruelle sombre, deux têtes émergent. Grigri d'une poubelle et Ulbert des égouts. Les deux enfants portent des costumes, comme les Pyjamasques. Mais ce ne sont pas eux. Ils sont bientôt rejoints par une chipie volante, Zina. Les trois loustics chantent alors leur chanson, la chanson des Mascrapules.

Mais, que voient-ils dans la rue ? Un distributeur de bonbons flambant neuf. Trop facile pour eux d'aller manger les bonbons. Seulement, ils n'ont pas compté sur l'intervention de nos héros, les Pyjamasques ! Qui va l'emporter ? Y aura-t-il seulement un gagnant à cette confrontation ?

Ceux qui lisent les chroniques des Pyjamasques sur le site savent tout le bien que j'en pense. Après deux épisodes portant une grande pointe de prise de conscience sur les problèmes que peut rencontrer notre planète, voici un épisode plus léger. Léger ne veut pas dire dénué de sens. En effet, on va y découvrir que l'union fait toujours la force dans l'adversité et que nos ennemis ne sont pas forcément ceux que l'on pourrait croire au début. On le sait, l'habit ne fait pas le moine et il faut toujours se méfier des apparences et des premières impressions falsifiées, mais il est bon de le rappeler de temps en temps. Aux enfants, bien sûr, pour les éduquer, mais aux parents aussi pour les éduquer tout autant.

Toujours sur un ton bon enfant et pas du tout pédant, Romuald continue les aventures de ses héros tout en nous faisant prendre conscience de ce qui nous entoure et de la chance que nous avons, tout en nous mettant en garde contre certaines pensées. Personnellement, je trouve que les Pyjamasques est une série très didactique. Oserais-je dire qu'il serait bon que les écoles maternelles l'intègre dans leur catalogue ?

Ecrite par WongLi, le 30 Mars 2009 à 15:03 dans la rubrique Roman Jeunesse .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb