Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Face à l’urgence sociale construire une mobilisation large et unitaire dans la rue, dans les entreprises et les administrations avec les salarié-es, précaires, chômeurs-euses, étudiant-es, retraité-es ! (solidaires08)
Face à Macron, les « Solidaires » cherchent l’angle d’attaque (solidaires08)
7ème congrès national de Solidaires du 12 au 16 juin à Saint-Brieuc (solidaires08)
Sedan : Régime indemnitaire, absentéisme : lettre ouverte au Maire Didier Herbillon (solidaires08)
"inOui" à SNCF : un nouveau pas vers la privatisation ?!? (solidaires08)



 

Les Clones déviants

 
  Herault, P.-J.
Edition : Rivière Blanche 2006, 400 pages ISBN : 1-932983-42-2 25
 

La Grande Fédération de Sirus et celle de Véga sont en guerre depuis déjà plusieurs siècles. Une guerre terrible, sans concession qui ne semble devoir avoir une fin qu'à la disparition de l'un des deux adversaires. Une guerre si sanglante que la population de ces deux Fédérations ne suffit plus depuis bien longtemps.

Afin de pouvoir répondre aux millions d'hommes nécessaires à l'effort de guerre, chaque belligérant en est venu à créer une véritable armée de clones. Les humains originels se contentant de superviser les opérations. Avec le temps, les clones ont également fait leur apparition dans la vie civile, occupant toutes les tâches subalternes et pénibles.

Les clones, éduqués et endoctrinés dès le plus jeune âge, ne se posent pas de question et font leur travail de leur mieux. Pourtant l'un deux, le Coordinateur Jivane Perich, va un jour ouvrir les yeux. Révolté d'envoyer ses hommes se faire massacrer dans ce qui est à l'évidence un piège, il va se révolter contre ses maîtres, alors que la plus formidable bataille de cette guerre est sur le point de démarrer...

C'est avec un véritable plaisir que je me suis replongé dans le monde de P.-J. Herault, découvert dans La Fédération de l'Amas, et je n'ai pas été déçu. Encore une fois, j'ai été happé dès les premières pages et littéralement transporté à bord du TT 1102. Les personnages sont vivants, partagés entre conscience et devoir, plein d'amertume et d'espoir à la fois. Je ne puis donc que le conseiller aux fans de SF et aux autres, tant ce livre est facile à prendre en main. Je n'espère plus qu'une chose, c'est une nouvelle aventure dans cet univers futuriste...

Ecrite par DixiFifi, le 02 Octobre 2006 à 10:10 dans la rubrique Roman Sf .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb