Liste des ouvrages - Participer   Liens

Recherche  

Coups de coeur  

Tous les coups de coeur


Session  
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Kikekoi  
L'équipe
Contact

Ailleurs  
Pas de permanence en droit du travail lundi 27 mars 2017 (solidaires08)
Le billet d’Audrey Vernon du 17 mars 2017 sur France inter (solidaires08)
La répression syndicale tue. Plus jamais ça ! (solidaires08)
Grève chez Unilin (solidaires08)
Solidaires en action n° 147 (9 mars 2017) (solidaires08)



 

Les cartes du monde

 
  Ings, Simon
Edition : Panama 2008, 493 pages ISBN : 978-2755701951 25
 

Voici un roman gigogne qui n'est pas sans me rappeler Mercredi soir au bout du monde d'Hélène Rioux. Des personnes de tous genres, de toutes époques, qui semble n'avoir rien à voir les uns avec les autres et qui pourtant sont liés par un fil invisible que l'on peut appeler le destin mais aussi l'Humanité.

En partant de la découverte d'un conteiner contenant les cadavres d'une cinquantaine de clandestins en 2006, nous allons suivre le destin de plusieurs individus tels qu'un astronaute et de son fils restaurateur, une jeune fille dont les capacités à calculer la rendent plus rapide qu'une calculatrice, une actrice anorexique ou encore un marin mercenaire aux multiples identités.

Tous ces personnages ne devaient rien à voir les uns avec les autres. Tout les séparaient et pourtant, le destin a fait se rencontrer ou croiser les parents des uns avec les autres et vice versa. Il faudrait même, pour être sur de suivre le fil des rencontre et des acteurs de ce roman avoir une sorte de schéma des personnages. De l'angleterre aux Etats-Unis en passant par le Mozanbique, la guerre, la révolution, de l'éducation stricte d'un enfant qui deviendra homme à l'enlèvement d'une petite fille, tout sera relié par des points invisble à l'oeil nu.

Le talent de Simon Ings rend cette analyse géopolitique très lisible et nous fait comprendre la complexité du monde et des relations humaines. Un roman inoubliable !

Ecrite par Arsenik_, le 22 Septembre 2008 à 10:09 dans la rubrique Roman Inclassable .
Commenter cette chronique







© 2001-2011 - Les Chroniques de l'Imaginaire. Tous droits réservés.
Biz : moteur Niutopia, WongLi : code, Arsenik_ : adaptation skin
Design © 2003 yassineb